Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someoneShare on Google+Share on LinkedIn

36 000 euros la carte de voeux

C’est Le Canard Enchaîné d’aujourd’hui qui révèle l’affaire : le service d’information du gouvernement (SIG) a déboursé 36 480 euros pour que Valls puisse faire ses voeux cette année aux élus, patrons, syndicalistes ou journalistes… « sans compter les frais d’impression, de mise sous pli et d’expédition » précise le journal satirique : 

« À raison de 4.000 exemplaires expédiés aux élus, patrons, syndicalistes ou journalistes, chaque carte a donc coûté la bagatelle de 9,12 euros. Sans compter les frais d’impression, de mise sous pli et d’expédition… »

Le Canard ajoute que la première livraison, d’un bon de commande de 16.800 euros, n’avait pas convaincu Valls, et du coup l’agence Publicis chargée de l’affaire, s’était remise au travail avec une petite rallonge… de 19.680 euros. Ce ne sont pas moins de 66 projets qui ont été proposés avec l’intervention de « cinq artistes »…

Carte de vœux de Valls à 9,12 € l'unité - ThePrairie.fr !

Carte de vœux de Valls à 9,12 € l’unité – ThePrairie.fr !

Pour rappel, l’actionnaire majoritaire de Publicis n’est autre qu’Elisabeth Badinter, que l’on trouve souvent aux côtés du Premier ministre dans ses combats… pour la laicité. 

Le SIG a précisé ce matin l’an dernier, le budget était de l’ordre de 30.000 euros et que donc les 36 000 euros de cette année n’étaient pas exceptionnel. Nous voilà rassuré…

Valls et la com… 

Valls, l’homme de communication, n’en est pas à son premier buzz lié aux ratés de cette communication.

En juin dernier, il s’était offert une virée à Berlin depuis Poitiers, en plein congres du PS, pour aller voir la finale de la Ligue des champions de football entre son club de coeur le FC Barcelone et la Juventus de Turin et tout ça accompagné de deux de ses fils.

Il avait à l’époque justifié ce déplacement par une invitation de Michel Platini qui voulait lui parler de l’organisation de l’Euro 2016 en France… sauf que le ministre des sports de l’époque n’était lui pas du voyage.



Retrouvez la prairie sur fb/ThePrairie.fr et @ThePrairieFr



N’hésitez pas à partager l’article avec les boutons ci-dessous

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someoneShare on Google+Share on LinkedIn