Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someoneShare on Google+Share on LinkedIn

En juillet 2012, le diplomate français Laurent Bigot annonce la prochaine chute de Blaise Campaoré, président du Burkina Faso depuis 1987. Il avait renversé pour cela Thomas Sankara. Six mois plus tard, il est limogé de son poste de sous-directeur chargé de l’Afrique de l’Ouest au Quai d’Orsay (pendant 5 ans).

Et deux ans plus tard, sa prédiction se réalise : le dictateur quitte le pouvoir à la suite d’un soulèvement populaire..

Critique à l’égard de la politique étrangère de la France, il propose depuis ses analyses via un cabinet de consultance.

Laurent Bigot, RFI - ThePrairie.fr !

Laurent Bigot, RFI – ThePrairie.fr !

En janvier dernier il déclarait que «la France [n’avait] plus de politique étrangère» et que Paris avait «emboîté le pas de la doctrine américaine perçue comme illégitime au Moyen-Orient et en Afrique». Selon lui, François Hollande faisait du «Georges Bush», une critique récurrente à l’égard de celui qui occupe aujourd’hui l’Elysée. Quelques mois auparavant, un historien parlait en effet d’un «Georges W. Hollande

Repenser notre rapport au monde

Laurent Bigot revient cette fois dans un article publié dans Le Monde ce 16 juillet sur la tuerie de Nice.

«J’ai tenu cinq minutes devant une chaîne d’information en continu», écrit-il écœuré par le traitement médiatique de cet événement. Selon lui, il s’agit de publicité gratuite pour les terroristes.

Nice Matin, Une du 15/07/2016 - ThePrairie.fr !

Nice Matin, Une du 15/07/2016 – ThePrairie.fr !

Le pouvoir en place n’est pas non plus épargné avec un Président de la République qui «a qualifié l’acte de terrorisme islamique quelques heures après le drame et plus de trente heures avant les premiers éléments sur la ‘radicalisation très rapide’ de l’auteur de l’attentat dévoilés par son ministre de l’intérieur».

L’ancien diplomate s’étonne par ailleurs du peu de moyens accordés pour préparer la paix lorsque nous intervenons à l’étranger et il prend pour exemple ce seul diplomate envoyé en renfort à l’ambassade de France quand 5000 soldats sont sur le terrain.

Il revient également sur le cérémonial qui entoure le 14 juillet, cette «culture de la guerre» quand nous diffusons des valeurs universelles au monde.

A trop vouloir faire du œil pour œil, «l’humanité finira aveugle», disait Gandhi et elle l’est devenue car «nous n’offrons plus que la guerre comme réponse, la même réponse que les terroristes».

Article à lire sur le site du monde



Retrouvez la prairie sur fb/ThePrairie.fr et @ThePrairieFr



N’hésitez pas à partager l’article avec les boutons ci-dessous

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someoneShare on Google+Share on LinkedIn