Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someoneShare on Google+Share on LinkedIn

Eugénie Bastié, c’est un peu un mélange de Judith Weintraub, Elisabeth Lévy et Eric Zemmour. Elle bosse au Figaro, le journal du vendeur d’armes Serge Dassault. «Après six mois de stage au FigaroVox, sans aucune expérience du journalisme, elle a été embauchée au Figaro.fr», nous apprend un article du nouvelobs. «Selon plusieurs sources, elle a été imposée par Alexis Brézet, à la tête de la rédaction du Figaro, parce que «elle et ses filles font partie des mêmes cercles », est-il précisé. L’intéressée dément bien sûr. On ne va pas officialiser le piston tout de même…

Du coup, il lui manque quelques fondamentaux de son métier.

La semaine dernière, le docteur en sciences politiques Clément Viktorovitch lui avait donné un petit cours de rattrapage en direct sur CNews. Avec son camarade Pascal Praud, ils avaient oublié une règle essentielle du journalisme : si tu sais pas, tu dis pas!

Pendant l’émission, Clément Viktorovitch avait déclaré ne pas savoir si Mohamed Merah avait fait des déclarations de sympathie pour le peuple palestinien et que si on en était pas sur, il fallait vérifier.

De retour à la maison, la gamine est allé chercher. Il s’avère que de telles déclarations ont existé de la part du tueur. Elle a donc voulu clashé celui qui lui avait fait la leçon.

Sauf qu’elle n’avait pas bien compris le cours : «il faudrait vérifier» veut dire… «il faudrait vérifier» !

Il n’a pas dit que de telles déclarations n’avaient pas existé mais qu’il faudrait chercher et qu’il ne fallait pas dire qu’il y en avait si on n’en était pas sur. Niveau école primaire…

Pas satisfaite, la petite Eugénie a alors tenté l’exemple : «ok donc si je dis à titre personnel je n’ai jamais ressenti le réchauffement climatique c’est un argument ?»

Réponse du prof : oui ! Mais tu confonds «climat et météo».

On comprend mieux l’article du nouvelobs sur les conditions de son arrivée au Figaro…

 

 



Retrouvez la prairie sur fb/ThePrairie.fr et @ThePrairieFr



N’hésitez pas à partager l’article avec les boutons ci-dessous

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someoneShare on Google+Share on LinkedIn