Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someoneShare on Google+Share on LinkedIn

Quelques chtites remarques en vrac…

L’Irak : Georges W. Bush et Tony Blair vendent au monde une menace d’armes de destruction massive en Irak. Ils décident d’envahir le pays malgré l’opposition de la communauté internationale. Le pays est aujourd’hui à feu et à sang. Quelques années plus tard, des enquêtes démontreront que jamais arme de destruction massive il y a eu.

Tony Blair présentera même ses excuses pour avoir suivi les américains dans cette guerre.

Georges W. Bush et Tony Blair sont toujours en liberté. Aucun procès, aucune poursuite.

Bush et Blair - ThePrairie.fr !

Bush et Blair – ThePrairie.fr !

La Tunisie : le peuple se soulève contre Ben Ali, dictateur depuis 21 ans. La France, par l’intermédiaire de sa ministre des affaires étrangères Michelle Alliot-Marie, fait une proposition effroyable : «le savoir-faire français à la police tunisienne face aux manifestations».

Le dictateur tombera cependant quelques semaines plus tard.

Cinq ans plus tard, en France, Michelle Alliot-Marie est candidate à la Présidence de la République.

Michele Alliot-Marie - ThePrairie.fr !

Michele Alliot-Marie – ThePrairie.fr !

L’Egypte : le peuple se soulève contre Moubarak, dictateur depuis 30 ans. Il est renversé. Des élections libres sont organisées et remportées par un parti conservateur. Mohammed Morsi devient président. Le résultat ne correspond pas aux attentes des puissances occidentales. 

Un coup d’état militaire a lieu un an après cette élection. Les manifestations qui s’y opposent sont réprimées dans le sang par celui qui devient le nouveau dictateur egyptien, Sissi.

L’armée du pays est largement soutenue financièrement par les américains. Le droit US dit que toute «aide américaine est suspendue lorsqu’un gouvernement démocratiquement élu est déposé par un coup d’Etat ou un décret militaire.» Il n’en sera cependant rien. Le porte-parole de la Maison Blanche déclarera : «nous estimons que cela ne serait pas dans nos intérêts».

Les occidentaux reçoivent aujourd’hui en grandes pompes le nouveau dictateur égyptien.

Hollande et Sissi - ThePrairie.fr !

Hollande et Sissi – ThePrairie.fr !

La Lybie : le peuple se soulève contre Kadhafi, dictateur depuis 42 ans. La France de Nicolas Sarkozy veut intervenir, officiellement pour protéger les civils. Une résolution de l’ONU finira par l’y autoriser. Elle permet une zone d’exclusion aérienne au-dessus de la Libye. La Russie de Vladimir Poutine et Dimitri Medvedev s’y oppose dans un premier temps puis s’abstient finalement lors du vote. 

En violation de cette résolution, des troupes sont envoyées au sol. Kadhafi sera renversé et exécuté.

François Fillon, Premier ministre de Nicolas Sarkozy au moment des faits, raconte dans une interview au magazine Society en 2015 une discussion qu’il avait eu avec Vladimir Poutine. Ce dernier accusait la France d’avoir fait tué Kadhafi : «je ne vous croirai plus jamais, vous m’avez trompé une fois, c’est terminé.» 

Le Premier ministre français déclare au magazine : «même si c’est pas nous qui avons appuyé sur la gâchette, l’honnêteté m’oblige à dire que ses arguments [de Poutine] n’étaient pas tous fallacieux.»

Selon un rapport publié cette année 2016 par la commission parlementaire des Affaires étrangères britannique, Sarkozy serait intervenu en Libye pour le pétrole, l’influence française en Afrique du Nord, sa situation personnelle en France, le prestige de l’armée française dans le monde et la préoccupation de ses conseillers à propos du franc CFA

Nicolas Sarkozy est toujours en liberté et se présentait il y a quelques semaines encore à la Présidence de la République française.

La Syrie : le peuple se soulève contre Bachar el-Assad, dictateur depuis 11 ans. Le pays devient très vite un terrain de jeu pour des puissances qui se font la guerre par syriens interposés. Parallèlement, une organisation prend de plus en plus d’ampleur sur les ruines de l’Irak et bientôt de la Syrie : Daech.

Une coalition entraînée par les américains naît pour la combattre. La Russie s’y engage massivement à partir de septembre 2015 mais vise essentiellement les groupes anti-régime en Syrie. 

 

L’Irak détruit par Bush et Blair.

Les manifestants tunisiens que la France proposait de réprimer.

Un coup d’Etat en Egypte validée par les puissances occidentales.

La Lybie détruite par Nicolas Sarkozy. 

La Syrie terrain de jeu de puissances étrangères dont les principales sont la Russie et les Etats-Unis.

La prochaine fois qu’on vous dira c’est la faute aux Arabes, pensez-y !

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someoneShare on Google+Share on LinkedIn