Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someoneShare on Google+Share on LinkedIn

Aux origines de la brouille…

Le lundi 18 mai, le verdict dans l’affaire « Zyed et Bouna », du prénom de ces deux adolescents morts en 2005, est rendu : les deux policiers poursuivis pour non assistance à personne en danger sont relaxés.

Le lendemain, Christian Estrosi est invité sur ITélé. Bruce Toussaint lui demande sa réaction à ce verdict : « Les familles n’ont qu’à éduquer leurs enfants et faire en sorte qu’ils ne soient pas des délinquants. » 

« Pour Zyed et Bouna, […] on n’a aucune preuve que ce soit des délinquants », précise alors le journaliste provoquant la colère de Christian Estrosi : « Mais de quoi parlez-vous ? Ils étaient bien en excès de vitesse. »

Ces deux adolescents étaient en fait à pied, et le député-maire de Nice confond les deux garçons avec l’affaire de Villiers-le-Bel en 2007 au cours de laquelle Mouhsin et Laramy, deux autres adolescents, mourront suite à un accident de scooter.

Mais cette confusion n’est pas le sujet de cet article ! Il s’agit de Christian Estrosi, l’homme qui devra faire pire que Marion Maréchal Le Pen et donc confondre du « Zyed » et du« Bouna » avec du « Mouhsin » ou du « Laramy ». C’est kif kif bourriquot tout ça  pour lui !

[Rejoignez-nous sur facebook fb.com/ThePrairie.fr et sur twitter @ThePrairieFr]

La réaction de ses amis…

Ces déclarations seraient à l’origine du « clash Sarkozy, Balkany, Estrosi ». Nicolas Sarkozy et Patrick Balkany auraient en effet  immédiatement appelé Christian Estrosi pour se plaindre après avoir eu écho de ses propos. Ils n’auraient pas du tout apprécié cette attaque contre leurs parents respectifs. « Si mon nom est sur tous les bureaux des juges de France, ce n’est pas parce que mes parents m’ont mal éduqués Christian », lui aurait alors lancé l’ancien président de la République. « Pas les parents on a dit ! Jamais ! Même en politique ! »

Certains twitteurs se sont même interrogés…

Le patron des Républicains aurait alors cité les nombreuses affaires dont ses parents seraient responsables si on en croit le maire de Nice : « Les mises en examen, les gardes à vue, le fait d’essayer de corrompre un juge, Bygmalion et les fausses factures, les jets privés, les sondages de l’Elysée, le financement lybien, l’invalidation des comptes de campagne de 2012, Paul Bismuth, Karachi, le Kazakhstan… Non, mes parents n’y sont pour rien Christian. C’est inadmissible. »

 

Les parents de Nicolas Sarkozy sont-ils responsables de ça?

Les parents de Nicolas Sarkozy sont-ils responsables de ça?

A plusieurs reprises, ces derniers ont en effet essayé de sortir leur fils de la délinquance, sans succès malheureusement et ceci depuis son enfance à Neuilly-sur-Seine quand on le surnommait « Ze racaille to know to be ». Nous avons pu retrouver une vidéo dans laquelle le leader de la bande qu’il avait formé et qui effrayait toutes les cités avoisinantes exprimait sa colère.  

« Quelle va être la prochaine étape hein ? Tu vas dire que si mon frère Guillaume Sarkozy voulait croquer le gâteau de la retraite par capitalisation que je m’apprêtais à mettre en place, c’est parce que nos parents nous ont mal éduqués ? Je ne l’accepterai pas. » En fait, selon nos informations, les parents Sarkozy n’auraient pas non plus réussi à éviter que le jeune Nicolas ne contamine son frère aîné. Tout cet argent facilement gagné à Neuilly, c’était pour eux mission impossible.

Isabelle Balkany en aurait pleuré…

La réaction du couple Balkany a été tout aussi difficile. « Depuis combien de temps nous connaissons-nous ? Comment oses-tu ? Isabelle en a pleuré. Te rends-tu compte de ce que tu fais. »,  aurait déclaré Patrick Balkany. « Les mises en examen, les histoires de fraude électorale, le blanchiment de corruption, le blanchiment de fraude fiscale, le compte dissimulé à Singapour, les montages juridiques offshore pour les villas à Marrakech et Saint-Martin. Non non et non ! Ni mes parents, ni mes beaux parents n’en sont responsables. Tu n’as pas le droit Christian. »

Les parents des Balkany sont-ils responsables de ça?

Les parents des Balkany sont-ils responsables de ça?

Le député maire de Nice aurait essayé de s’excuser et de justifier ses propos par les élections régionales à venir et la qualité de son adversaire dans le domaine des attaques ordurières. Après tout, le parti ne l’a-t-il pas intronisé face à celle qui est « petite fille d’un tortionnaire, fille d’un agent du Mossad et nièce d’une raciste », comme le rappelait une twitteuse! Mais l’excuse ne tient pas pour ses vieux amis. « Il va falloir que tu fasses dans la grande ordurererie c’est sûr, mais s’il te plaît Christian, pas nos parents quand même ! », l’aurait supplié Patrick Balkany.

Un Jean-François Copé tombé en dépression…

La conférence téléphonique aurait duré des heures. La réaction de Jean-François Copé a même été souhaitée mais impossible de le joindre. La violence de l’attaque l’aurait plongé dans un mutisme dont il ne serait sorti que bien plus tard. On ne l’aurait pas vu de la journée le lendemain à la mairie de Meaux. Des sources bien informées parlent d’une possible dépression. Lui qui se remettait doucement après l’affaire Bygmalion…

Un homme lui ressemblant aurait été identifié quelques jours plus tard animant un mariage dans un quartier de Meaux.

Jean-François animant un mariage dans un quartier à Meaux?

Jean-François animant un mariage dans un quartier à Meaux?

Et tous ceux dont on oublie la peur parce que pas assez médiatisés…

C’est également la panique chez plusieurs proches de Nicolas Sarkozy et chez des élus locaux. Ainsi, un ex-directeur de campagne Guillaume Lambert qui aurait menacé « Mes parents n’y sont pour rien Nicolas, tu as intérêt à t’occuper de ton gars. » Mais aussi un ex-ministre de l’intérieur Claude Guéant, un ex-directeur de la Police nationale, Michel Gaudin… pour des histoires de primes de cabinet non déclarées et versées en liquide. Comme si leurs parents y étaient pour quelque chose!

Dans l’Est, c’est une proche collaboratrice d’une députée de la famille qui est soupçonnée d’avoir collecté des procurations auprès de personnes âgées vulnérables, qui demanderait des explications au maire de Nice. Dans le Sud, c’est Gérard Trémège, soupçonné d’avoir mis en place un système de trucage de plus de deux cents marchés publics, qui aurait demandé à parler au patron.

Il ne faut pas non plus oublier tous ces députés comme Bernard Brochand et Lucien Degauchy qui possédaient des comptes en Suisse non déclarés tout comme ce sénateur Bruno Sido ou encore Dominique Tian autre député que nous pourrions citer.

Et bien sûr le grand Serge Dassault et les achats de votes. Christian Estrosi sous entendrait-il que son père, fondateur de la société éponyme, serait responsable de la dérive de son fils ?

Les parents sont-ils responsables de ça?

Les parents sont-ils responsables de ça?

Une cellule psychologique a été ouverte chez Les Républicains pour venir en aide aux parents bouleversés afin de leur faire entendre qu’ils ne sont pas responsables des infractions et autres délits commis par leurs bambins.

« Il nous a mis le bazar dans la famille, tous les capo sont enervés », aurait conclu Sarkozy lors de son échange avec Balkany. « J’en ai assez de cette obligation de prendre des déficients dans le parti, Christian, Nadine… Je savais que cette histoire de discrimination positive ce n’était pas une bonne idée. »

 



Retrouvez la prairie sur fb/ThePrairie.fr et @ThePrairieFr



N’hésitez pas à partager l’article avec les boutons ci-dessous

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someoneShare on Google+Share on LinkedIn