Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someoneShare on Google+Share on LinkedIn

On ne présente plus Mohamed Sifaoui, grand fan des clichés racistes, et aujourd’hui ex-membre de la LICRA, qui elle-même ne s’embarasse jamais d’un petit tweet dont la fachosphère ne rougirait pas…

Ce matin, il a annoncé sa démission de son poste au sein du bureau exécutif de l’organisation. Dans un long texte, il dénonce une association «largement noyautée par des individus, des femmes et des hommes, qui n’ont strictement rien à faire dans des organisations antiracistes». Il ajoute par ailleurs que ces mêmes personnes «sont nourris, pour la plupart, par un communautarisme abject».

La composition du bureau executif de la LICRA semble plutôt lui donner raison. On ne peut pas dire qu’il ressemble à ce qu’on pourrait attendre d’une organisation anti-raciste. Y siègent Alain, Mario, Roger, Dominique, Marc, Martine, Abraham, Annette, Margie, Alain, Alain, Frédéric, Mireille, Sabrina, David-Olivier, Rachel, Gilles, Benoit, Stéphane, Claude, Hamza, Philippe, Ari, Claude, Antoine, Denis et Gilles…

Sifaoui ajoute ensuite que «la LICRA n’est pas encore prête à accueillir des cadres d’origine maghrébine […] même des maghrébins laïques et démocrates, des progressistes luttant contre l’antisémitisme».

On ne peut s’empêcher ici de penser au colonel Bendaoud, le seul officier supérieur de l’armée française d’origine arabe dans l’Algérie colonisée du 19ème siècle. Il avait réussi son ascension en ressemblant le plus possible, à s’y méprendre, au colonisateur.  Il fréquentait la meilleure société française. Un jour, une aristocrate donnait un bal. Les officiers supérieurs y étaient conviés, Bendaoud aussi, naturellement.

Lorsque la dame passa en revue ses invités, elle leur tendit la main après qu’on les lui ait présentés. Elle arriva alors devant le Colonel Bendaoud et entendit son nom. Sa réaction fût de la retirer précipitamment

Bendaoud eût alors cette phrase célèbre: «Un Arabe est un Arabe, même s’il s’appelle le Colonel Bendaoud». Sifaoui a construit sa carrière en crachant sur Mohamed depuis des années jusqu’à ce qu’un jour on lui rappelle qu’il s’appelle Mohamed.

Sifaoui, le colonel Bendaoud - ThePrairie.fr !

Sifaoui, le colonel Bendaoud – ThePrairie.fr !

Rappelons en effet qu’il participe depuis des années à véhiculer les pires clichés racistes contre toutes les communautés.

  • Le voile est selon lui au mieux une serpillère et au pire un brassard nazi. Latifa Ibn Ziaten, mère du soldat tué par Mohamed Merah, en avait même fait les frais.
  • Les asiatiques sont des mangeurs de chats qui ne sont en France que pour faire de l’argent.
  • L’Arabe est une langue qui donne accès à l’obscurantisme.

On a fait un montage dans cette vidéo de ses pires déclarations.

La LICRA quant à elle n’a rien à lui envier. Elle aime par exemple rire de la mort de milliers de réfugiés en Méditerrannée.

Elle aime aussi expliquer l’islamophobie aux Musulmans : «Toi comprendre? Nous savoir pas toi. Juste sourire si nous autoriser toi.»

Tweet origine

On peut aussi évoquer la nouvelle secrétaire d’état Marlène Schiappa qui avait dû affronter, lors de sa prise de fonction, l’association prétenduement antiraciste LICRA qui lui reprochait ses positions sur… le voile à l’école.

En conclusion, c’est une bonne chose que Sifaoui dénonce les agissements de la LICRA.

Il est dommage qu’il ait fallu attendre qu’on lui ait refusé l’accès à certaines responsabilités. 

 



Retrouvez la prairie sur fb/ThePrairie.fr et @ThePrairieFr



N’hésitez pas à partager l’article avec les boutons ci-dessous

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someoneShare on Google+Share on LinkedIn