Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someoneShare on Google+Share on LinkedIn

Selon une étude rapportée par le Corriere della serra, l’issue finale pour une personne contaminée par le Covid19 se jouerait dans les 10 à 15 premiers jours qui suivent son infection.

Depuis le début de cette épidémie, les chercheurs s’interrogent sur le profil des patients. Trois d’entre eux ont développé un modèle pour essayer d’expliquer comment le virus fonctionne et pourquoi il y a tant de cas variables, depuis l’asymptomatique à la mort en passant par la détresse respiratoire.Beaucoup des personnes décédées n’avaient par ailleurs aucune pathologie antérieure et étaient jeunes, en bonne santé, voir avaient des profils d’athlètes.

Les auteurs de l’étude sont Paolo Maria Matricardi, immunologiste à l’Université Charitè de Berlin, Roberto Walter Dal Negro, immunologiste à l’Institut supérieur de la Santé italien (ISS) et Roberto Nisinipatho, physiologiste respiratoire à Vérone et qui a déjà apporté de nombreuses contributions scientifiques dans le domaine de la médecine sportive

Selon ces chercheurs, trois facteurs cruciaux détermineraient notre résistance aux complications liées au Covid-19 et provoqueraient une aggravation rapide de la maladie.

A) L’immunité chez la personne infectée quand elle est faible : c’est le cas de nombreuses personnes âgées et des personnes avec une production faible d’anticorps.

B) L’exposition au virus est très forte : c’est le cas des professions médicales amenées à traiter de nombreux patients graves sans les protections nécessaires.

C) Un exercice physique intense et/ou prolongé : les débits et les volumes respiratoires très élevés, précisément les jours d’incubation précédant immédiatement l’apparition des symptômes, faciliteraient la pénétration directe du virus dans les voies respiratoires inférieures et les alvéoles.

Les chercheurs expliquent que c’est cette troisième hypothèse qui expliquerait le cas «Mattia» et d’autres contaminés qui avaient une activité sportive intense.

Mattia est un sportif aguerri, qui fait partie d’un groupe local de course à pied et qui a déjà couru plusieurs marathons. Il est considéré en Italie comme le patient 1, le premier touché par le SARS-CoV-2, le patient zéro étant toujours recherché.

Il avait très vite été admis en soins intensifs et était resté trois semaines sous respirateur artificiel avant de rentrer chez lui.

 



Vous êtes maintenant plus de 70 000 à nous suivre sur notre page facebook ThePrairie.fr.
Nous en sommes fier et vous remercions de votre fidélité.
Nous avons lancé une page Tipee pour que vous puissiez nous aider à développer ce média indépendant et donc si vous souhaitez y contribuer, vous pouvez faire un don sur tipeee.com/theprairiefr/

Précision : NOUS N’AVONS ACCÈS A AUCUNE DE VOS INFORMATIONS évidemment. On ne fait que recevoir votre superbe don 🙂
Seul le site TIPEE à accès au reste.


Retrouvez la prairie sur fb/ThePrairie.fr et @ThePrairieFr


N’hésitez pas à partager l’article avec les boutons ci-dessous

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someoneShare on Google+Share on LinkedIn