Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someoneShare on Google+Share on LinkedIn

A Annezin, petite ville du Pas-de-Calais, Marine Le Pen est arrivée en tête des élections présidentielles avec 38 % des voix. 

Son maire, Daniel Delomez, a fait le buzz hier soir sur twitter : «C’est catastrophique ! Il est possible que je démissionne car je ne veux pas consacrer ma vie à des connards», s’est-il emporté auprès du journal L’Avenir de l’Artois.

Le tweet a été partagé plus de 10 000 fois.

Ce matin, il a regretté cette insulte justifiée par «une perte de sang-froid face à la joie de certains ».

Lors d’une réunion du bureau municipal mardi soir, il décidera de rester ou de jeter l’éponge : «À 70 ans, j’accepte tout. Je suis blasé. On me dit de partir, je pars. On me dit de rester, je reste



Retrouvez la prairie sur fb/ThePrairie.fr et @ThePrairieFr



N’hésitez pas à partager l’article avec les boutons ci-dessous

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someoneShare on Google+Share on LinkedIn