Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someoneShare on Google+Share on LinkedIn

Les faits se sont déroulés le 12 avril sur le Vieux-Port à Marseille. Des policiers procèdent au contrôle de Jamshed, un réfugié afghan de 27 ans.

Résultat : il sera enlevé, séquestré, battu et déposé à plus de 25 km du lieu de l’interpellation.

Sont présents le brigadier Michel Provenzano, 46 ans, son collègue stagiaire, fraîchement sorti de l’école de police, Mathieu Coelho, 26 ans, et une adjointe de sécurité.

Jamshed avait été relâché après un premier contrôle de son titre de séjour de réfugié. Evoquant des invectives en afghan et des doigts d’honneur, les policiers l’avaient ensuite rattrapé. Les caméras de surveillance attestent de clés de bras et projections violentes sur le véhicule. Ils ont ensuite décidé de l’emmener en voiture dans un endroit désert, un chemin forestier de Châteauneuf-les-Martigues. Là, le jeune homme est battu et laissé sur place.

A leur retour, les deux hommes ont rédigé une fausse main courante dans laquelle ils écrivent avoir déposé Jamshed au commissariat pour défaut d’attestation.

Face à ses collègues de l’IGPN, Provenzano avait d’abord maintenu avoir déposé le jeune homme à l’hôtel de police jusqu’à ce qu’on lui prouve que leurs téléphones et celui de la victime avaient « suivi » le même chemin.

Provenzano et Coelho ont été condamnés respectivement, à quatre ans et dix-huit mois de prison. Ils ont par ailleurs été écroué à l’issue de leur procès devant la chambre des comparutions immédiates où ils avaient été conduits à la sortie de leur garde à vue.

L’adjointe de sécurité qui était également présente  a été condamnée à un an de prison avec sursis.

« Vous faites exactement comme les voyous », lui a lancé la présidente du tribunal.

Image d'illustration

Image d’illustration

Les trois prévenus ont donc désormais une inscription au casier judiciaire, ce qui signifie qu’ils ne pourront plus exercer le métier de policier. Les deux hommes condamnés à de la prison ferme ont été incarcérés dès hier soir. Tous ont dix jours pour faire appel.

 



Vous êtes maintenant plus de 70 000 à nous suivre sur notre page facebook ThePrairie.fr.
Nous en sommes fier et vous remercions de votre fidélité.
Nous avons lancé une page Tipee pour que vous puissiez nous aider à développer ce média indépendant et donc si vous souhaitez y contribuer, vous pouvez faire un don sur tipeee.com/theprairiefr/

Précision : NOUS N’AVONS ACCÈS A AUCUNE DE VOS INFORMATIONS évidemment. On ne fait que recevoir votre superbe don 🙂
Seul le site TIPEE à accès au reste.


Retrouvez la prairie sur fb/ThePrairie.fr et @ThePrairieFr


N’hésitez pas à partager l’article avec les boutons ci-dessous

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someoneShare on Google+Share on LinkedIn