Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someoneShare on Google+Share on LinkedIn

Elle n’en fini plus d’alimenter les faits divers…

Après avoir mordu un taxi pour une histoire de course à 15 euros, après avoir voulu faire revenir de force à Paris une de ses collaboratrices malade, malgré le confinement, cette fois on apprend dans une enquête de Mediapart que plusieurs de ses collaborateurs l’accusent de harcèlement, racisme, sexisme et humiliation, elle qui porte une loi contre le… harcèlement.

Depuis son élection en 2017, elle a déjà utilisé pas moins de 12 collaborateurs. Cinq d’entre eux ont accepté de répondre aux questions de Mediapart.

Laetitia Avia et le racisme

Ils racontent des « humiliations à répétition ».

« Tu es un faux Chinois, tu ne maîtrises pas Mac », a-t-elle écrit à l’un d’eux d’origine asiatique. « C’était son bouc émissaire, elle l’appelait parfois ‘le Chinois’ ou reprenait des clichés racistes pour parler de lui’, se souvient Sophie. En avril 2018, elle cherche par exemple à savoir qui a encaissé un chèque et lance alors sur la messagerie cryptée Telegram « Ça sent le Chinois. »

Mediapart

Mediapart

Le journaliste David Perrotin a dévoilé via son compte Twitter un message audio qui confirme les propos de Sophie. Ce ne sont « ni des blagues » ni des propos « tronqués » ni « tenus dans un cadre privé » précise-t-il. On entend la députée déclarer : « * n’étant vraiment, malgré ses origines, pas le meilleur sur les sujets informatiques, je vais transférer ces sujets-là à *. Maintenant c’est vraiment une des priorités de la rentrée, ma e-réputation. »

Elle voulait alors que sa e-reputation soit nettoyée suite à l’affaire du chauffeur de taxi. « Donc Nathalie, maintenant, c’est vraiment une de tes priorités de ta rentrée, c’est ma e-réputation. […] Le site internet, je veux qu’on avance. Et Wikipédia. Wikipédia, il y a plusieurs choses à faire. Il faut prendre le contrôle sur cette page. Il ne suffit pas juste de supprimer le paragraphe sur Le Canard enchaîné, il faut le réécrire de toute façon et le sourcer quand on le réécrit.»

On apprend dans un article du site lesnumeriques.com que le 12 avril 2019, un compte nommé Simonalbert18 a effectué près de sept modifications dans un laps de temps d’une heure trente sur Wikipédia avec notamment une « diminution du paragraphe sur le taxi ». Et en 2017 et 2018, de nombreuses autres modifications à peine plus subtiles avaient été apportées pour adoucir un peu le récit. Les détails de l’altercation avaient été effacés alors à plusieurs reprises par différents comptes et à différentes dates, ne laissant de l’histoire qu’une version édulcorée.

Lesnumeriques.com

Lesnumeriques.com

Laetitia Avia et l’homophobie

« Régulièrement, elle se permet des sorties très déplacées sur l’orientation sexuelle d’un collègue homosexuel », affirme un autre ancien collaborateur de Avia. 

Parfois, la députée se lâche même à l’écrit, comme en avril 2018, juste après avoir voté un amendement en faveur des réfugiés LGBT. « On a voté l’amendement des PD », se félicite-t-elle, sans le moindre smiley pour nuancer son propos. Et quelques semaines plus tard pour évoquer une ancienne ministre : « C’est ma copine [mais] elle communique très mal sur ce qu’elle fait. C’est ce qu’il se passe quand tu mets un gay à la com. »

Mediapart

Mediapart

Laetitia Avia et le sexisme

Quand Laetita Avia n’aime pas une de ses collègues, elle l’insulte de « pute » ou se moque de son physique explique Nicolas, autre collaborateur. En janvier par exemple, elle envoie une photo de sa collègue et députée Aurore Bergé pour la comparer au Pingouin dans Batman, le défi.

Mediapart

Mediapart

Laetitia Avia et le harcèlement

« Parfois, elle se moque du physique de certaines militantes de sa circonscription, mais aussi de membres de l’équipe quand ils ne sont pas là. L’un est trop gros, l’autre s’habille mal, raconte Benoît. Avia, c’est une gamine de 4e B au collège qui n’a pas grandi et pour qui la vie est une cour de récré. Mais ça peut faire très mal quand c’est vous qui êtes ciblé. Et ce n’est pas digne, ni d’une supérieure hiérarchique, ni d’une représentante de la nation. »

Plus récemment, l’une de ses collaboratrices actuelles a alerté la cellule anti-harcèlement de l’Assemblée nationale. D’après un « recueil des agissements » envoyé à la cellule et consulté par Mediapart, la salariée résumait déjà ses griefs contre sa supérieure : « Dévalorisation, humiliation, atteintes aux conditions de travail, dévalorisation sur l’habillement et aspect physique, jugement sur orientation sexuelle, jugement sur origine d’un collaborateur. »

En juin 2018, la psychologue d’un des employés en question rapporte dans un certificat intitulé « Signes d’alerte d’une souffrance au travail » le récit qu’elle a recueilli. La psychologue y fait notamment part de son « inquiétude concernant des signes alarmants » : « ‘Boule au ventre’ en se levant le matin à l’idée de se rendre sur le lieu de travail, persistante, maintenant, tout au long de la journée, vécu d’humiliations et de menace, doubles injonctions rendant impossible un travail évalué positivement… « 

Laetitia Avia et ses RDV personnels

La députée LREM n’hésiterait pas non plus à exiger de son équipe qu’elle remplisse des tâches sans lien manifeste avec le travail parlementaire. « Elle nous demandait de gérer ses rendez-vous personnels comme de prendre rendez-vous chez le notaire ou de réserver une place pour son mari à Roland-Garros », raconte Nicolas. « Elle avait aussi prévenu l’équipe qu’elle ne supportait pas la chaleur et m’avait demandé d’avoir une bouteille d’eau et un brumisateur toujours sur moi pour elle lorsqu’il faisait chaud. En juin 2018 par exemple, j’ai dû brumiser ses jambes à plusieurs reprises« , se souvient Sophie.

Laetitia Avia et les copies d’étudiants

Mediapart ajoute aussi que la députée, qui donne parfois des cours à Sciences-Po, charge même l’un de ses collaborateurs de corriger ses copies de droit des sociétés. « J’ai accepté car à l’époque je voulais faire bonne figure et elle me l’avait demandé gentiment », se remémore William. « Mais j’ai rapidement déchanté car ce jour-là, je voulais l’accompagner au Congrès des maires. Elle savait que j’y tenais, mais elle a conditionné ma venue au fait que je termine ses corrections. Je les ai terminées trop tard et je n’ai donc pas pu y aller. »

Plusieurs autres canaux d’information confirment

La députée a bien sûr niée mais d’autres canaux d’informations sont venus confirmer des problèmes avec cette députée.

BFMTV a également cherché à contacter les collaborateurs en question et trois d’entre eux confirment.

L’entourage de Gille le Gendre, le chef des députés LREM à l’Assemblée nationale dit également avoir déjà été alerté.

La déontologue de l’Assemblée nationale a été saisie à au moins six reprises entre 2017 et 2020. Des RDV ont même été pris avec Laetitia Avia en juin 2018, janvier 2019 et mars 2020 et à chaque fois par des collaborateurs différents.

Les syndicats de l’Assemblée ont également été saisis à au moins trois reprises. « J’ai été alertée par deux collaborateurs qui se demandaient comment quitter leur députée sans avoir de problème par la suite. Lors de deux rendez-vous différents, chacun m’a fait part d’une situation préoccupante. Ils avaient évoqué de vives tensions au sein de l’équipe de la députée, mais aussi des dénigrements en public et des réflexions à connotation raciste et homophobe », confirme auprès de Mediapart Laurence de Saint-Sernin, secrétaire générale du syndicat Solidaires de l’Assemblée. Patrice Petriarte, représentant syndical avait également été saisi le 23 janvier 2019 pour une troisième assistante parlementaire.

Facebook PPM - Comics

Facebook PPM – Comics



Vous êtes maintenant plus de 70 000 à nous suivre sur notre page facebook ThePrairie.fr.
Nous en sommes fier et vous remercions de votre fidélité.
Nous avons lancé une page Tipee pour que vous puissiez nous aider à développer ce média indépendant et donc si vous souhaitez y contribuer, vous pouvez faire un don sur tipeee.com/theprairiefr/

Précision : NOUS N’AVONS ACCÈS A AUCUNE DE VOS INFORMATIONS évidemment. On ne fait que recevoir votre superbe don 🙂
Seul le site TIPEE à accès au reste.


Retrouvez la prairie sur fb/ThePrairie.fr et @ThePrairieFr


N’hésitez pas à partager l’article avec les boutons ci-dessous

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someoneShare on Google+Share on LinkedIn