Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someoneShare on Google+Share on LinkedIn

Depuis plusieurs années, les Rohingyas, minorité musulmane de Birmanie, subissent une répression violente de la part du pouvoir et des extrémistes bouddhistes. L’ONU parle de la minorité la plus persécutée au monde mais aussi de « crimes contre l’humanité ».

Le 1e septembre dernier, dans l’émission 28 minutes diffusée sur ARTE, le journaliste Eric Naulleau revenait sur le silence médiatique qui entourait ce génocide.

«Le monde s’émeut très très lentement pour une raison malheureusement que je crois être être la bonne. C’est que quand le persécuté est de confession musulmane, les gens s’en foutent. S’il n’est pas de confession musulmane, ça émeut davantage. Ca ne devrait être pas être comme ça, tous les persécutés devraient avoir la même attention. Ce qui est le plus consternant dans l’histoire, c’est que ça ressemble beaucoup à un génocide et que le chef d’Etat en Birmanie est Aung San Suu Kyi, qui elle a subit la persécution, prix Nobel de la Paix.»



Retrouvez la prairie sur fb/ThePrairie.fr et @ThePrairieFr



N’hésitez pas à partager l’article avec les boutons ci-dessous

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someoneShare on Google+Share on LinkedIn