Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someoneShare on Google+Share on LinkedIn

La déchéance de nationalité et le PS… 

Comment sortir par le haut ? Comment expliquer aux Français que le Président s’est planté en proposant ça devant le congrès à Versailles tout en continuant à le soutenir… La galère quoi, et ça fait des semaines que ça dure.

On nous propose maintenant de créer des apatrides, des gens qui n’ont aucune nationalité, parce que quitte à faire n’importe quoi, quitte à piétiner toutes les valeurs de la France, autant les piétiner pour tous, soyons fous! 

Mais c’est interdit mon brave monsieur, la France et les conventions internationales ça vous parle ?

Et là, parade magique : la France n’aurait en fait peut-être pas ratifié ces conventions donc pas de problème, elle peut y aller et piétiner bien comme il faut les Droits de l’homme au nom desquels elle a détruit la Lybie, au nom desquels elle bombarde la Syrie et au nom desquels elle donne des leçons au monde entier.

La Musulmanie…

La dernière blague en date, c’était hier. Elisabeth Guigou parle de la déchéance de nationalité pour « nos compatriotes musulmans », les Franco-musulmans qui ont donc des origines en… Musulmanie ???!!!

« J’ai bien vu (…) quelles sont les réactions de nos compatriotes, en particulier de ceux qui sont de confession musulmane. Ils ont un sentiment d’injustice. » 

 

Ah oui, Elisabeth Guigou, en 2010, affirmait alors qu’il était « inadmissible de s’attaquer ainsi aux personnes naturalisées » et de « faire des amalgames entre délinquants et étrangers ».

Elle disait aussi, déjà à propos d’un débat sur la déchéance de nationalité que « tout cela prouve que nous, quand nous faisons des lois, nous respectons les engagements internationaux de la France, nous faisons attention à ce que nous écrivons et que nous respectons scrupuleusement la Constitution »…

Elysabeth Guigou en 2010 - ThePrairie.fr !

Elysabeth Guigou en 2010 – ThePrairie.fr !

Hollande en 2010…

Mais bon, comment lui en vouloir quand on sait que le big boss lui même a dit exactement l’inverse de ce qu’il veut faire depuis quelques jours. 

« Aujourd’hui l’essentiel est en cause. Deux violations de principe de principe fondamentaux ont été exprimées. La première est la stigmatisation d’une communauté. La deuxième est la distinction entre les citoyens français selon qu’ils soient d’origine étrangère ou qu’il sont français « de souche ». » François Hollande en 2010.

Alors la pauvre madame Guigou franchement…

Hollande en 2010 : la déchéance de nationalité, c’est non !En 2010, un certain Hollande réagit à la volonté de Sarkozy de déchoir de la nationalité française ceux qui tuent des policiers…

François Hollande : « Aujourd’hui, l’essentiel est en cause. Deux violations de principe de principe fondamentaux ont été exprimées. La première est la stigmatisation d’une communauté. La deuxième est la distinction entre les citoyens français selon qu’ils soient d’origine étrangère ou qu’il sont français « de souche ». »

D’un autre côté, Hollande et la parole hein…

========
Participez au partage de l’info de la page facebook.com/ThePrairie.fr en cliquant sur « J’aime la page » et en invitant vos amis à le faire…

Posté par ThePrairie.fr sur mercredi 6 janvier 2016

Et Valls dans tout ça ?

Pas de panique, monsieur 5% vient de siffler la fin de la récréation ce soir. « La France ne peut pas créer d’apatrides », a t-il dit chez sa copine Ruth Elkrief sur BFMTV, mais la déchéance de la nationalité, droit dans ses bottes le type, comme en 2010 d’ailleurs, quand il disait que le débat sur la déchéance de nationalité initié par Sarkozy était « nauséabond » et que « c’était un jeu politique où on essaye de faire croire que immigration et insécurité, c’est lié », et que « c’était insupportable » et que « ce n’était pas la France »

 



Retrouvez la prairie sur fb/ThePrairie.fr et @ThePrairieFr



N’hésitez pas à partager l’article avec les boutons ci-dessous

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someoneShare on Google+Share on LinkedIn