Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someoneShare on Google+Share on LinkedIn

Les faits se déroulent dans la nuit de mercredi à jeudi. Il est un peu plus de deux heures du matin. Cette maman, psychanalyste qui travaille parfois de nuit à l’hôpital, reçoit un coup de fil : la police lui ordonne de se rendre à son domicile. Elle a moins de quinze minutes pour ça. Aucune information sur ce qu’il se passe.

Elle se précipite, arrive devant chez elle et découvre un dispositif policier impressionnant :

« Quand j’arrive chez moi, il y a la BAC un peu partout, il y a la police et dans la cour de l’immeuble, ils sont disposés d’une manière qui donne l’impression que l’immeuble est pris d’assaut ».

Elle apprend alors que son fils de 16 ans fait l’objet d’une mesure d’interdiction de séjour dans plusieurs arrondissements de Paris. Il a été mis en examen la semaine dernière soupçonné d’avoir lancé une grenade lacrymogène contre un CRS.

Réveillées en pleine nuit pour une interdiction de manifesterAudio : c’est beau la France. Une maman et son fils voient débarquer en pleine nuit la bac, et tout plein de voitures de police pour remettre… une interdiction de manifester !

Ah l’état d’urgence, les droits de l’Homme, tout ça, tout ça…

========
– Suivez nous aussi sur Twitter https://twitter.com/ThePrairieFr
– Participez au partage de l’info de la page facebook.com/ThePrairie.fr en cliquant sur « J’aime la page » et en invitant vos amis à le faire…

Publié par ThePrairie.fr sur vendredi 20 mai 2016

La policière qui remet le document semble même gênée selon la mère : « la dame était très mal à l’aise disant qu’elle n’avait jamais fait ça répétant comme une ponctuation ‘c’est l’état d’urgence’, ‘c’est l’état d’urgence’ ».

La préfecture de police invoque la légalité, « un pouvoir conféré par l’état d’urgence »… sauf qu’à la base, l’état d’urgence, c’était censé être là pour nous protéger du terrorisme, pas pour interdire à des gens de manifester contre la loi travail ou contre la COP21…

Mouvement associatif associé au terrorisme

Parce que oui, en novembre dernier, une ferme bio avait été perquisitionnée. Un militant écologiste avait lui été assigné à résidence au moment de la COP21 car il faisait « partie de l’ultra-gauche parisienne qui veut remettre en cause la tenue de la COP ».

« Le ministre de l’intérieur perd ses nerfs, confond et assimile le mouvement associatif au terrorisme », déclarait la ligue des droits de l’Homme dans un communiqué.

La semaine dernière, la préfecture de Paris interdisait l’accès aux manifestations à plus d’une cinquantaine de personnes. Dix d’entre elles avaient contesté devant le tribunal administratif. Résultat : neuf interdictions levées.

Un journaliste s’est également vu interdire de faire son travail avant que les autorités ne reviennent sur cette décision.

un journaliste interdit de travaillerUn journaliste interdit de participer à une manifestation…

Le préfet de police a décidé d’interdire au journaliste Nnoman Cadoret de couvrir une manifestation. Après la vague d’indignation, rétropédalage… Demain, cette annulation devrait être effective devant le tribunal administratif…

– Itélé : « pourquoi vous faites aujourd’hui l’objet d’un arreté d’interdiction de manifester selon vous? »
– Journaliste : « Je n’avais pas prévu de manifester contre la loi travail, j’avais prévu de faire mon travail de photo-reporter… »

Punchline !

Soutien à tous ces journalistes indépendants qui se prennent parfois autant de coups que les manifestations. Oui, oui, beaucoup ne font pas du BFNTV et galèrent pour vendre leurs productions…

========
– Suivez nous aussi sur Twitter https://twitter.com/ThePrairieFr
– Participez au partage de l’info de la page facebook.com/ThePrairie.fr en cliquant sur « J’aime la page » et en invitant vos amis à le faire…

Publié par ThePrairie.fr sur lundi 16 mai 2016

Dérogation aux droits de l’Homme 

Pour rappel, la France avait informé officiellement l’Europe le 24 novembre dernier qu’elle allait  déroger à la Convention européenne des droits de l’Homme dans le cadre de l’Etat d’urgence.

Ce dernier a été prolongé de deux mois cette semaine : 68 députés étaient présents dans l’hémicycle pour une mesure restreignant les libertés fondamentales et participant à déroger aux droits de l’Homme... Pas mal ! Une mesure qui semble se banaliser donc. 

Etat d'urgence prolongé 19 05 2016 - ThePrairie.fr !

Etat d’urgence prolongé 19 05 2016 – ThePrairie.fr !

Justice d’exception, relire l’Histoire

Vanessa Codaccioni, maître de conférences à l’université Paris 8 et auteure du livre Justice d’exception, L’État face aux crimes politiques et terroristes revenait dans un article en novembvre dernier sur la nécessité de relire l’histoire pour comprendre « les dérives, les abus d’autorité, le devenir des mesures répressives » dans le cadre de l’instauration d’un état d’urgence. Elle ajoutait que des dispositions instaurées en réaction à des événements meurtriers doivent être « strictement contrôlées par la justice » et « temporellement limitées sur une très courte durée » mais aussi « mobilisées contre des actes précis et clairement identifiés ».

On y est manifestement pas du tout…

Vanessa Codaccioni - Justice d'exception - ThePrairie.fr !

Vanessa Codaccioni – Justice d’exception – ThePrairie.fr !



Retrouvez la prairie sur fb/ThePrairie.fr et @ThePrairieFr



N’hésitez pas à partager l’article avec les boutons ci-dessous

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someoneShare on Google+Share on LinkedIn