Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someoneShare on Google+Share on LinkedIn

Le sujet du jour : le féminisme est-il encore au combat.   

Hier était organisé le tournage de l’émission Flash Talk diffusée sur LCP et France Ô.

Les invitées : Rokhaya Diallo, Caroline De Haas et Eugénie Bastié, une jeune journaliste du Figaro, ou plutôt du FigaroVox. Rue89 avait consacré un long article à cette « plateforme droite dure du Figaro », là où « on peut lire le FN dans le texte ou lier islam et Daech », là où « on est toujours d’accord dès lors qu’il s’agit d’étrangers et de musulmans » et qu’on trouve « toujours une manière d’y revenir », même quand ce n’est pas eux. 

Eugénie Bastié a donc fait ses premiers pas sur ce formidable lieu de tolérance et d’amour. Et quand on lit un peu la jeune fille, on s’aperçoit très vite qu’elle pourrait-être le bébé de Judith Weintraub, Natacha Polony et Elisabeth Lévy et tout de suite, ça donne une idée du personnage.

Donc forcément, un débat avec Rokhaya Diallo et Caroline de Hass ne pouvait être qu’intéressant.

De la tarte à la crème à la paranoïa…

Sauf que… il y a des trucs qu’on ne prévoit pas comme une tarte à la crème : Eugénie Bastié a été entartée et l’enregistrement a du être interrompu. Il a pu reprendre cependant plus tard dans la soirée. 

Les coupables ?

Très vite, il est question des milieux LGBT (Lesbiennes, Gay, Bi et Trans). La journaliste du FigaroVox n’y a en effet pas que des amis : elle se revendique volontiers comme « héritière de la Manif pour tous ». 

Une photo est rapidement tweeté par le CM de Flash Talk avec un message « Tournage de l’émission interrompu suite à l’agression de @EugenieBastie durant le débat sur le féminisme   ».

Sauf que sur cette photo, il y a… Tadaaaam, une femme voilée…Et là, et là, et là ! Bingo…

Une certaine Sandra Fellous, qui est passé par le Nouveau centre avant de se présenter aux municipales en 2014 sans étiquette a tweeté : « Les politiques doivent soutenir sans réserve la journaliste @Le_Figaro @EugenieBastie agressée par des anti-laïques ! »

Une photo avec un voile, pas de réflexion, on attaque direct ! C’est Daesh, au secours… Bon d’accord elle a pas dit Daesh, elle a dit anti-laïques, c’est plus propre. 

Sandra Fellous et réponse de Eugénie Bastié !

Sandra Fellous et réponse de Eugénie Bastié !

Sandra Fellous Candidature dans le 9e !

Sandra Fellous Candidature dans le 9e !

Eugénie Bastié lui a alors répondu. Caaaaalme toi Sandra. « @SandraFELLOUS je n’ai pas été agressé par des anti-laïques mais plus par ce qui ressemblait plutôt à des militants LGBT ».

Oups ! Oups ! Oups ! 

Mais après tout, il faut la comprendre Sandra. Elle a vu là une opportunité. Combien sont-ils à n’exister que par l’Islam, que ce soit dans le monde du journalisme ou du politique. Leur haine de l’Islam les a fait. Alors Sandra elle s’est dit pourquoi pas moi, pourquoi je ne serais pas la première à lancer une campagne de soutien à Eugénie Bastié et peut-être qu’enfin j’existerai.

Pourtant une vérification aurait été assez simple à faire. Il a été rapidement question des milieux LGBT et donc deux ou trois clics auraient suffit à Sandra pour ne pas se ridiculiser. Mais non, c’était plus fort qu’elle.

Raphael Liogier parle de cette focalisation sur l’Islam en France comme d’un phénomène de paranoïa. « Dans la paranoïa, on suppose une intention maligne même quand il n’y a rien », « le paranoïaque se croit dans une situation d’urgence qui justifierait n’importe quel moyen d’intervention (lois liberticides, etc.) ».

Sandra Fellous a vu un voile, elle a supposé une intention maligne. On est en plein dedans. 

 



Retrouvez la prairie sur fb/ThePrairie.fr et @ThePrairieFr



N’hésitez pas à partager l’article avec les boutons ci-dessous

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someoneShare on Google+Share on LinkedIn