Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someoneShare on Google+Share on LinkedIn

 

Adrien Desport, ancien numéro 2 du FN Seine-et-Marne et les voitures brûlées...

Adrien Desport, ancien numéro 2 du FN Seine-et-Marne et les voitures brûlées…

[Rejoignez-nous sur facebook fb.com/ThePrairie.fr et sur twitter @ThePrairieFr]

La lettre ouverte…

Adrien Desport est ancien numéro 2 du FN en Seine-et-Marne (77) et ancien candidat aux départementales 2015 dans le canton de Villeparisis.

Le 12 avril 2015, il publie sur son blog une lettre ouverte qui commence par ces mots. « Au sein de notre quartier, Mitry-le-Neuf, 20 véhicules ont été incendiés et les émanations ont touchés certaines habitations. […] Aucun suspect n’a été interpellé. »

Une lettre ouverte qu’il tweetait le même jour :

  Les faits dont il est question dans cette lettre se sont déroulés dans la nuit du 8 au 9 avril 2015, soit trois jours avant sa publication. Aucun suspect n’avait en effet été interpellé.

Le FN et sa racaille…

Et il en sait quelque chose Adrien Desport : il vient de passer 24 heures en garde à vue et doit comparaître, avec d’autres militants FN, six personnes au total, ce mercredi soir devant le tribunal correctionnel de Meaux pour « destruction volontaire par incendie en bande organisée, dégradation volontaire de bien privé et dénonciation de délit imaginaire. » Eh oui! Les auteurs de ces incendies ne seraient autre qu’une bande de militants FN dirigée par… Adrien Desport, le « cerveau » de l’affaire… 15 délits lui sont reprochés. Les 6 prévenus ont reconnu les faits. La fameuse racaille que dénonce régulièrement le parti? 

« Instable psychologiquement »…

Le FN l’a suspendu il y a 15 jours après avoir été alerté par d’autres militants. « Nous savions qu’il est un peu instable psychologiquement » affirme Nicolas Bay, secrétaire départementale. Quelqu’un de psychologiquement instable qui semble pourtant très présent au sein du FN. 

Adrien Desport et les Le Pen.

Adrien Desport et les Le Pen.

Samedi dernier, le 6 juin 2015, il tweetait une photo, en compagnie de Jonathan Legentil, autre membre du FN Seine-et-Marne, depuis le commissariat de Villeparisis : « Actuellement au commissariat de @Villeparisis afin de témoigner contre une bande de « jeunes » pour délits sur #Mitry », une bande de jeunes…

 

Assez comique quand moins d’une semaine plus tard c’est une bande de jeunes militants du FN – sa bande – qui comparait devant le tribunal pour avoir notamment brûlé des voitures…

Marine Le Pen affirmait le 16 mars 2015 : « Au #FN, nous donnons une voix aux Français qui ne demandent rien, ne manifestent pas, ne cassent pas, ne brûlent pas de voitures »…

 



Retrouvez la prairie sur fb/ThePrairie.fr et @ThePrairieFr



N’hésitez pas à partager l’article avec les boutons ci-dessous

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someoneShare on Google+Share on LinkedIn