Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someoneShare on Google+Share on LinkedIn

Dans un décret du lundi 23 mars 2020, le gouvernement annonçait que les traitements à base de l’hydroxxychloroquine allait finalement être autorisés mais uniquement pour des cas graves.

Le professeur Raoult répondait que « sur le plan thérapeutique, ce que l’on est en train de voir, c’est que les malades, au moment où ils ont une insuffisance respiratoire et qu’ils rentrent en réanimation, n’ont presque plus de virus. C’est alors trop tard pour traiter les gens avec des antiviraux. »

Il affirmait donc qu’il était inutile d’administrer ce médicament à un patient dans un état grave puisqu’alors, son principal souci n’est plus le virus mais l’insuffisance respiratoire. « C’est quand ils ont des formes modérées, moyennes, ou qui commencent à s’aggraver, qu’il faut les traiter. »

Dans un nouveau décret publié ce matin le jeudi 26 mars 2020, la prescription de l’hydroxychloroquine en association avec le lopinavir/ritonavir est finalement autorisée aux patients qui ne sont pas dans un état grave et « sous la responsabilité d’un médecin dans les établissements de santé qui les prennent en charge, ainsi que, pour la poursuite de leur traitement si leur état le permet et sur autorisation du prescripteur initial, à domicile. »

Décret n° 2020-314 du 25 mars 2020

Décret n° 2020-314 du 25 mars 2020

Des experts s’inquiétaient des résultats de l’étude lancée à l’échelle européenne sur l’hydroxychloroquine. Les résultats risquaient en effet d’être faussement défavorables à cette molécule puisqu’elle était administrée à des cas graves pour lesquels elle n’allait donc avoir aucun effet selon les affirmations du professeur Raoult et de scientifiques sud-coréens.

Le professeur Raoult a confirmé l’information cet après-midi.



Vous êtes maintenant plus de 70 000 à nous suivre sur notre page facebook ThePrairie.fr.
Nous en sommes fier et vous remercions de votre fidélité.
Nous avons lancé une page Tipee pour que vous puissiez nous aider à développer ce média indépendant et donc si vous souhaitez y contribuer, vous pouvez faire un don sur tipeee.com/theprairiefr/


Retrouvez la prairie sur fb/ThePrairie.fr et @ThePrairieFr


N’hésitez pas à partager l’article avec les boutons ci-dessous

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someoneShare on Google+Share on LinkedIn