Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someoneShare on Google+Share on LinkedIn

Dimanche, le CM qui gère le compte tweeter de la LICRA aurait certainement du tourner plusieurs fois ses doigts dans sa main avant de taper sur son clavier.

Alors qu’un échange avait lieu avec des internautes sur la pertinence de l’utilisation du mot « islamophobie », le tweet suivant a été envoyé :

La LICRA répond à Amine - Toi comprendre

La LICRA répond à Amine – Toi comprendre

« Toi comprendre l’ambiguité ? »

« Hein l’arabe ? Tu as compris ? Nous expliquer toi, ensuite toi expliquer ta famille si toi comprendre ! Nous savoir quoi bon pour toi ! Toi juste dire oui ! »

LICRA et Tintin au Congo quoi ! Un comble pour une association qui lutte contre le racisme.

Du coup, les réactions ne se sont pas faites attendre que ce soit sur tweeter ou sur facebook. 

Réactions au tweet LICRA

Réactions au tweet LICRA

[Rejoignez-nous sur  facebook fb.com/ThePrairie.fr et sur twitter @ThePrairieFr]

Eteindre le feu…

Lundi en fin de journée, le tweet à l’origine de la polémique est supprimé et la LICRA envoie trois messages pour tenter d’éteindre l’incendie.

Le CM a donc eu une « expression malheureuse »… Rien que ça ! Du racisme devenu « expression malheureuse ». Le poids des mots. 

Et donc c’est mal joué…

Rebelote! Les internautes ne sont pas convaincus à l’image de l’ancienne députée au Parlement européen Malika Benarab-Attou…

  Car ce n’est la première fois que la LICRA fait polémique dans le choix des luttes antiracistes qu’elle mène mais aussi dans son appréciation du racisme.  En avril dernier, toujours sur tweeter, le dessin ci-dessous avait été diffusé par l’association avant sa suppression suite à une polémique là encore. « La page Facebook de la Licra a été submergée de messages désobligeants. Ce qui l’a contraint à retirer le dessin. La Licra raillée par Ahmed, un trentenaire de Saint- Denis ( 93 ). »C’est marrant comment la Licra avait apprécié moins l’humour de Siné ». Le caricaturiste avait été viré de Charlie Hebdo en 2008 à cause de son antisémitisme supposé. Justement, de nombreux internautes se sont indignés d’un « deux poids deux mesures de plus en plus fréquent ». « J’aurais aimé voir si un dessin avec des fours et des personnages à costume rayé avec en titre « regroupement familial à Auschwitz », juste pour voir si ça passe aussi facilement », s’est interrogé avec ironie Francis, habitant de Paris.  »

LICRA partage le dessin de Dilem.

LICRA partage le dessin de Dilem.

  On peut aussi rappeler son absence de réaction lorsque dans les rues de Paris étaient criés « Sale Arabe », « sale Nègre »  ou son silence il y a quelques jours encore lors d’une manifestation aux cris de « Islam assassin, islam hors de France », « Musulmans modérés complices des islamistes », « L’islam c’est la gangrène, ou on l’arrête ou on en meurt ». Des silences qui s’expliquent tout simplement : tout ça n’est que critique d’une religion.

Oui oui, critique d’une religion, donc no souci! Certains s’étonnent, après de tels propos, qu’il existe une rupture dans la lutte antiraciste comme le rappelle Sihame Assbague du Collectif Stop le contrôle au faciès 

Un bureau exécutif très… blancos 

Petite surprise – ou pas – en allant jeter un coup d’oeil sur le site de l’association : le bureau executif est composé d’Alain, Antoine, Benoit, Jean, Marc, Philippe, Zohra, Antoine, Philippe, Annette, Martine, Claude, Sabrina, Ari, Alain, Jean-Luc, Roger, Gérard, Mano, Denis, Maria, Mario Pierre, Francis, Emmanuel et Claude…

Très très « blancos » quoi !



Retrouvez la prairie sur fb/ThePrairie.fr et @ThePrairieFr



N’hésitez pas à partager l’article avec les boutons ci-dessous

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someoneShare on Google+Share on LinkedIn