Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someoneShare on Google+Share on LinkedIn
Penelope Fillon, 2007, Telegraph - ThePrairie.fr !

Penelope Fillon, 2007, Telegraph – ThePrairie.fr !

 

L’émission Envoyé Spécial qui doit être diffusé ce jeudi soir apporte de nouvelles révélations dans l’affaire de l’emploi fictif de Pénélope Fillon.

Nous sommes en 2007. François Fillon vient d’être nommé Premier ministre par Nicolas Sarkozy. Sa femme accorde alors un entretien de 45 minutes à un journal britannique, le Sunday Telegraph et déclare : «Je n’ai jamais été son assistante, ou quoi que ce soit de ce genre là». «Je ne me suis pas occupée de sa communication non plus», ajoute t-elle.

Dans le même entretien, elle se dit par ailleurs «peu à l’aise dans les allées du pouvoir» et qu’elle n’a aucun rôle aux côtés de son mari.

Elle affirme également avoir commencé à étudier Shakespeare : «J’ai réalisé que mes enfants me connaissaient mais seulement en tant que mère. […] Je me suis donc dit : ‘Je ne suis pas stupide, cela va me permettre de travailler et de penser à nouveau’».

François Fillon, sa femme, ses enfants - ThePrairie.fr !

François Fillon, sa femme, ses enfants – ThePrairie.fr !

Pourtant, dans une interview sur TF1, le candidat à la présidentielle a justifié ainsi le salaire de sa femme : «Ma femme travaille pour moi depuis toujours, depuis 1981, depuis ma première élection. Elle a corrigé mes discours, elle a reçu d’innombrables personnes qui voulait me voir et que je ne pouvais pas voir, elle m’a représenté dans des manifestations, dans des associations, elle me faisait la synthèse de la presse et surtout elle me faisait remonter les demandes des gens».

Elle l’aurait d’abord fait bénévolement, selon François Fillon, pour devenir officiellement sa collaboratrice à partir de 1997 quand un autre collaborateur est parti.

Fillon - Ma femme s'occupe des casseroles - ThePrairie.fr !

Fillon – Ma femme s’occupe des casseroles – ThePrairie.fr !

 

Bon ben, on peut dire que c’est Game over et que la suite s’appelle peut-être Alain Juppé ou François Baroin.

Des députés LR ont d’ailleurs déjà appelé à un changement de candidat pour la présidentielle.

 



Retrouvez la prairie sur fb/ThePrairie.fr et @ThePrairieFr



N’hésitez pas à partager l’article avec les boutons ci-dessous

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someoneShare on Google+Share on LinkedIn