Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someoneShare on Google+Share on LinkedIn
Valls et son porte-parole Philippe Doucet - ThePrairie.fr !

Valls et son porte-parole Philippe Doucet – ThePrairie.fr !

Un juge enquête depuis mars 2016

Depuis mars 2016, le député PS Philippe Doucet, porte-parole de Valls, fait l’objet d’une enquête judiciaire auprès du pôle financier du tribunal de grande instance de Paris pour des problèmes de marchés publics et d’emplois fictifs lorsqu’il était maire d’Argenteuil de 2008 à 2014

Selon Le Parisien, Serge Tournaire, juge chargé de l’affaire à eu dernièrement connaissance de nouveaux éléments graves.

Pour l’anecdote, Serge Tournaire est également en charge des dossiers relatifs aux campagnes présidentielles de Nicolas Sarkozy (Bygmalion en 2012 et financement libyen en 2007).

Un marché public attribué à un élu socialiste

En mai 2008, donc juste après l’élection à la mairie de Philippe Doucet, la publication du journal hebdomadaire de la ville «l’Argenteuillais» avait été confiée à la société «Les Argonautes» fondée par Alain Assouline qui est alors élu socialiste de Bouffémont, ville voisine d’Argenteuil. Il sera pus tard par ailleurs candidat pour prendre la tête du PS du département.

Problème : aucune mise en concurrence n’avait été faite.

Montant de la prestation : 256 000 €.

Alain Assouline, élu PS et fondateur de l'agence "Les Argonautes" - ThePrairie.fr !

Alain Assouline, élu PS et fondateur de l’agence « Les Argonautes » – ThePrairie.fr !

Trois emplois fictifs 

Le juge enquête également sur le cas de trois personnes salariées par la ville d’Argenteuil mais qui auraient été employées en tant qu’assistantes parlementaires de Philippe Doucet entre 2012 et 2014, soit à partir du moment où le maire d’Argenteuil cumulait également la casquette de député.

Montant des sommes versées : 95 000 €.

L’une de ces personnes est ensuite entrée au cabinet de Valls Premier ministre.

C’est beau !

D’un autre côté, pourquoi s’en étonner. Pour rappel, le numéro 1 du PS, Jean-Christophe Cambadélis, avait lui même été condamné en 2006 dans une affaire d’emplois fictifs à six mois de prison avec sursis et 20 000 euros d’amende…

Chtite remarque de fin d’article à l’attention de ceux qui voudraient tout de suite faire l’éloge de la droite ou du parti d’ascendance nazi : documenter vous un petit peu, ce n’est pas mieux ! Le problème n’est pas dans les hommes politiques mais dans le système politique qui permet à des hommes de devenir des politiciens.
 


Retrouvez la prairie sur fb/ThePrairie.fr et @ThePrairieFr



N’hésitez pas à partager l’article avec les boutons ci-dessous

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someoneShare on Google+Share on LinkedIn