Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someoneShare on Google+Share on LinkedIn

Après le verdict dans le procès d’Abdelkader Merah, frère du terroriste, une tempête s’était levée contre ses avocats dont Maître Eric Dupond-Moretti. Il était l’invité de France Inter vendredi 3 novembre. Interrogé par Nicolas Demorand, il était revenu sur le procès «le plus difficile de [sa] carrière».

Un échange tendu avait eu lieu avec l’animateur qui avait qualifié d’obsène les propos de l’avocat à propos de la mère de l’accusé : «elle a perdu un fils et l’autre est en taule».

Nicolas Demorand s’était alors vu expliquer le rôle des avocats, des juges, mais aussi des journalistes qui devaient «avoir du recul».

Le tristement célèbre Bernard-Henri Lévy, jamais avare d’une intervention dans le débat public, avait réagi à la discussion dans un édito publié par Le Point. Il y dénonçait à son tour des propos «obscènes» et un «manque d’honneur».

Dans une lettre pleine d’ironie, Eric Dupont-Moretti a alors exprimé ce qu’il pensait du mari d’Arielle Dombasle : «il ne manquait que votre plume dans ce débat… et c’est paradoxal, vous avez, avec votre modestie naturelle, comblé ce vide abyssal».

«Mes ‘effets d’épitoge’ ne valent sans doute pas vos ‘effets chemise Charvet’ toujours ouvertes et toujours parfaitement blanches même sous les bombes des théâtres des opérations où vous jouez votre rôle», ajoutait-il plus loin et concluait par une pirouette en citant Magritte qui qualifiait en 1936 le critique Dupierroux de «vieille pompe à merde» sans oublier la formule de politesse et son «exacte considération».

Un collectif d’avocats a apporté son soutien à Éric Dupond-Moretti dans une tribune publiée dans Le Monde le 15 novembre qui selon eux est «coupable aux yeux de l’opinion, des médias, des réseaux sociaux, d’on ne sait qui finalement, d’incarner une défense dont on dit ainsi qu’elle n’aurait pas dû exister».

Ils rappellent que la défense n’a fait que jouer son rôle : «ses défenseurs sont juste avocats», écrivent-ils.



Retrouvez la prairie sur fb/ThePrairie.fr et @ThePrairieFr



N’hésitez pas à partager l’article avec les boutons ci-dessous

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someoneShare on Google+Share on LinkedIn