Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someoneShare on Google+Share on LinkedIn

Ce samedi 11 juillet 2015 étaient commémorés les 20 ans du génocide de Srebrenica : en 1995, 8000 Musulmans étaient assassinés par les Serbes lors du conflit intercommunautaire qui avait fait suite au démantèlement de la Yougoslavie.

La Cour Internationale de Justice a qualifié en 2007 ces événements de « génocide ». Mercredi dernier, le 8 juillet 2015, un projet de résolution du Conseil de sécurité des Nations unies demandait que ce mot soit officiellement utilisé mais la Russie s’y est opposée.

A deux heures d’avion de Paris

On pouvait s’attendre à un minimum de couverture médiatique de l’hommage aux victimes. Pour rappel, ces événements se sont déroulés à deux heures d’avion de Paris. Pour être minimale, elle l’a été…

Sur les chaines d’information en continu iTELE et BFM, cette commémoration a bien été évoquée mais seulement dans des brèves. Pas de sujet qui rappellerait les sources du conflit, pas d’analyse approfondie, pas de live depuis la cérémonie. La Grèce a occupé la large majorité du temps d’antenne. Cela fait pourtant des jours qu’on nous annonce la fin du monde pour le lendemain sans accord avec les grecs mais chaque lendemain n’est jamais « le jour d’après ». Décrocher de Bruxelles cette journée de samedi pour honorer la mémoire des victimes n’aurait donc, à priori, pas porté préjudice à une information de qualité sur la Grèce.

Le Premier ministre serbe…

Un incident va marquer cette cérémonie : le Premier ministre serbe, Aleksandar Vucic, en sera chassé à coups de pierres et de bouteilles. La foule n’a en effet pas apprécié qu’il condamne le « crime monstrueux » de Srebrenica en refusant de parler de « génocide ». Il avait d’ailleurs menacé plus tôt dans la semaine de ne pas assister à la cérémonie si le Conseil de sécurité de l’ONU reconnaissait le terme.

Cet incident va avoir une importance particulière dans le traitement de l’événement par les médias français.

« Srebrenica » sur tweeter…

Dans le tableau ci-dessous, le nombre de tweets sur Srebrenica pour la journée de samedi est comptabilisé pour plusieurs organes d’information. On y trouvera :

– le nombre de tweets total sur la journée,
– le nombre de tweets sur Srebrenica,
– le nombre de tweets sur les évènements de 1995 et sur la cérémonie,
– et le nombre de tweets sur l’incident qui a marqué la cérémonie avec le Premier ministre serbe.

Srebrenica - Nombre de tweets.

Srebrenica – Nombre de tweets.

On peut s’apercevoir que l’incident avec Aleksandar Vucic fera davantage parler que l’hommage aux victimes lui-même. Seuls l’AFP et Le Parisien font exception.

Certains médias n’évoquent même pas la cérémonie et n’auraient peut-être pas du tout fait mention de ce qui s’est passé à Srebrenica il y a 20 ans sans cet incident avec Vilic. C’est le cas de 20 minutes, FranceTV Info, Le Figaro et Le Point.

L’Express et Le Monde mentionneront une fois la cérémonie dans la journée, puis une autre fois lors de l’incident.

L’Humanité et L’Obs n’en parleront pas du tout. Leur activité sur tweeter samedi semble toutefois très faible, mois de 5 tweets.

Libération et Metronews feront un tweet pour parler de l’expression utilisée par le Premier ministre serbe, un « crime monstrueux ». Après l’incident, les articles auxquels font référence les deux tweets deviendront « A Srebrenica, le Premier ministre serbe touché à la tête par un jet de pierre » et « Srebrenica : le Premier ministre serbe touché par un jet de pierre lors des cérémonies », une simple mise à jour des titres.

L’incident devient le fait majeur de la journée pour ces deux médias.

 

Libération sur Srebrenica.

Libération sur Srebrenica.

Metronews sur Srebrenica.

Metronews sur Srebrenica.

[Rejoignez-nous sur facebook fb.com/ThePrairie.fr et sur twitter @ThePrairieFr]

Les chaines d’information en continu…

iTélé fera 8 tweets sur l’incident avec le Premier ministre et 5 sur l’hommage aux victimes.

BFM fera 3 tweets au total dont 2 sur l’incident.

iTELE Srebrenica et l'incident avec le Premier ministre serbe.

iTELE Srebrenica et l’incident avec le Premier ministre serbe.

iTELE Srebrenica et l'hommage.

iTELE Srebrenica et l’hommage.

 

BFMTV Srebrenica.

BFMTV Srebrenica.

 

France Info parle de « génocide »…

France Info tweetera 5 fois sur l’incident mais une seule sur la cérémonie.

France Info sur Srebrenica.

France Info sur Srebrenica.

A la différence de la majorité des autres médias, France Info utilisera par contre le mot « génocide », tous les autres parleront de « massacre ».

Massacre vs Genocide.

Massacre vs Genocide.

A la vue de ces éléments on ne peut malheureusement que repenser à l’intervention de l’artiste Anastasia Politi qui disait de la chaine BFMTV qu’elle était « vendue à des intérêts financiers ».

Voyage en Bosnie, l’initiative du CMF

Heureusement des initiatives citoyennes se multiplient chaque jour pour informer différemment. Dans le cas présent, vous pouvez suivre l’initiative du Collectif des Musulmans de France qui a organisé un voyage commémoratif sur place avec plus de 80 personnes. Des vidéos sont publiées régulièrement sur le compte facebook de Nabil Ennasri.

Remarque : le mot Musulman avec un grand M est à prendre ici comme nationalité. En 1968, les musulmans bosniaques (les Slaves musulmans) obtiennent en effet la reconnaissance de leur nationalité comme groupe historique, culturel et religieux dans la Yougoslavie communiste sous Tito.

Srebrenica le génocide et les médias français…



Retrouvez la prairie sur fb/ThePrairie.fr et @ThePrairieFr



N’hésitez pas à partager l’article avec les boutons ci-dessous

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someoneShare on Google+Share on LinkedIn