Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someoneShare on Google+Share on LinkedIn

Nous avons reçu le témoignage d’une mère de famille de 61 ans qui a décidé de parler à visage découvert pour dénoncer la manière dont sont traitées des millions de femmes en France aujourd’hui.

Elles doivent sacrifier leur vie professionnelle pour élever les enfants qu’elles ont eu avec un mari conservateur. Ce dernier les empêche d’utiliser des moyens de contraception au nom de valeurs religieuses

Fadela est arrivée en France il y a plusieurs décennies pour suivre Bachir dont elle est tombée amoureuse. Il était alors en voyage d’étude dans son pays. Très vite après leur mariage, elle tombe enceinte et se rend compte qu’elle devra renoncer à sa carrière professionnelle pour s’occuper de ses enfants. 

Son mari, lui, est un caïd bien connu dans son quartier. Elle ne peut cependant rien dire et doit subir cette nouvelle vie par amour pour sa progéniture. Elle apprendra quelques années plus tard que Bachir touchait en son nom des sommes importantes d’allocations en tout genre alors qu’elle n’en avait nullement connaissance.

Ce soir, Envoyé spécial lui consacre un portrait émouvant. On y découvre une femme fragile, décidée à reprendre sa vie en main. Il y a quelques années elle avait d’ailleurs tenté des études en littérature arabe mais elle avait été brisée dans son élan par son époux.

Selon nos informations, Bernard de la Villardière devait en faire le sujet de son prochain reportage pour l’émission Dossier Tabou. Il a décliné lorsqu’il a découvert la véritable identité des protagonistes : Fadela s’appelle en réalité Pénélope, Bachir est en fait François, le quartier en question est un chic arrondissement de Paris et leurs valeurs sont chrétiennes.

 



Retrouvez la prairie sur fb/ThePrairie.fr et @ThePrairieFr



N’hésitez pas à partager l’article avec les boutons ci-dessous

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someoneShare on Google+Share on LinkedIn