Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someoneShare on Google+Share on LinkedIn

C’était en 2002. Valls venait d’être nommé au ministère de l’intérieur par François Hollande.

Les nouveaux ministres devaient tous signer une charte déontologique qui les engageait notamment à renoncer au cumul des mandats. Le nouveau locataire de la place Beauvau devait donc démissionner de son poste de maire d’Evry, chose faite par l’intéressé.

Sauf que devenu simple conseiller municipal, le ministre allait continuer à recevoir une indemnité à peine inférieure à celle du maire et du premier adjoint, selon une révélation du Canard enchaîné : 

  • Valls allait percevoir 57% de «l’indice 1.015» fixant l’indemnité des élus locaux,
  • le nouveau maire, Francis Chouat, serait à 59% de ce même indice,
  • son premier adjoint à 58%,
  • les autres adjoints à 36% de l’indice,
  • les conseillers municipaux délégués entre 7 et 23,5%.
Valls - Money money money - ThePrairie.fr !

Valls – Money money money – ThePrairie.fr !

Cette affaire était légal, rappelait les supporters de Valls : Francis Chouat, qui allait alors cumuler son indemnité de maire avec celle de vice-président du conseil général de l’Essonne, atteignait le plafond légal et devait donc reverser le surplus entre adjoints et Valls. Il s’agit du processus d’écrêtement… 

Sauf que la légalité et la morale en politique, c’est une longue histoire, surtout que Valls allait toucher un tout petit salaire de ministre : 9.940 euros bruts…

Ce qui est légal est-il forcément moral ? Élèves Fillon, Ferrand, Valls, qu’en pensez-vous ?

Après les remous provoqués par cette affaire, le nouveau ministre de l’intérieur de l’époque avait finalement renoncé à toucher ces indemnités : « J’ai demandé à Francis Chouat de clarifier cette situation et je ne recevrai aucune indemnité d’élu local », avait-il déclaré à deux jours du premier tour des élections législatives de 2012.

 



Retrouvez la prairie sur fb/ThePrairie.fr et @ThePrairieFr



N’hésitez pas à partager l’article avec les boutons ci-dessous

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someoneShare on Google+Share on LinkedIn