Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someoneShare on Google+Share on LinkedIn

Le congrès du PS et cette date qui tombe mal…

Le 12 mai, le Barça se qualifiait pour la finale de la Ligue des Champions. En France, dans les couloirs de Matignon, le Premier ministre se demandait certainement comment il allait pouvoir assister à cette finale et supporter son club de cœur, tout en étant au congrès du PS à Poitiers qui devait avoir lieu le même weekend.

Car oui, les socialistes avaient décidé de l’embêter jusqu’au bout. Ils ont eu la riche idée de ne pas changer la date du congrès. Et comme Valls est en pleine reconquête, qu’il doit absolument prouver qu’il est socialiste, qu’il est à l’écoute, qu’il ne méprise pas du tout le peuple de gauche, il doit aller à Poitiers et faire un peu de comm’ devant les caméras. Mais et le match…

Valls fera l'aller-retour Poitiers/Berlin pour la finale de la ligue des champions.

Valls fera l’aller-retour Poitiers/Berlin pour la finale de la ligue des champions.

[Rejoignez-nous sur facebook fb.com/ThePrairie.fr et sur twitter @ThePrairieFr]

Eternel socio du Barça…

Ce n’est pas la première fois qu’une rencontre qui engage le club catalan donne des sueurs froides à Valls. A chaque confrontation entre le Paris Saint-Germain et le FC Barcelone, il  n’a pas hésité à soutenir le club espagnol : «Le Barça représente quelque chose de très fort, cela va au-delà du foot. C’est mon club», disait-il lors d’une interview.

Il avait même essayé lorsqu’il était ministre de l’intérieur de changer la date d’un discours à la fondation Jean-Jaurès pour pouvoir assister à un PSG-Barça avant de se raviser.

N’étant pas doué du don d’ubiquité, il allait donc falloir ce samedi soir trouver rapidement une solution pour aller à Berlin. Un congrès socialiste et une finale de ligue des champions ? Imaginez donc le dilemme. C’est un peu comme si la France était allée en finale en 2002 au Japon, que votre patron n’en avait rien à faire des Zizou et autres Barthez et vous avait organisé une réunion avec un client pendant le match.

Dans le cas présent, c’est un peu pareil. Le Barça est en finale et on demande à Valls de dîner avec des socialistes. Dîner avec des socialistes oui ! Et on parle bien de Valls ! Dîner avec ceux qui depuis des mois osent de temps en temps dire qu’ils ne sont pas d’accord, que peut-être c’est un peu une trahison des Français quand on applique le programme de celui qui n’a fait que 5% aux primaires de la présidentielle socialiste en 2011 par exemple!

Et Camba dans tout ça…

Sans oublier le fait que l’hôte de celui qu’il faut appeler « Premier ministre » est un certain Jean-Christophe Cambadélis qui pendant des mois a cherché à rassembler le parti pour finalement réunir autour de lui 60% des troupes (30% au regard de la participation, et un peu moins quand on sait que les votants étaient pour beaucoup des élus et des salariés des élus, mais autre débat) !

Le Premier secrétaire du PS a travaillé pendant des mois pour que tout se passe bien à ce congrès et le Valls veut aller à un match de foot. C’est un peu comme si vous veniez de recevoir ZE récompense, le truc pour lequel vous avez travaillé des mois ou des années, une agrégation, un concours pour entrer dans une superbe grande école ou encore les derniers épisodes de la saison 5 de Games of Thrones en avant première mondiale et que celui à qui vous voulez montrer tout ça vous dit « je peux pas j’ai un truc à faire ce soir, genre aller voir un match de foot ».

En français correct et pas vulgaire, on dirait que Valls fait un formidable bras d’honneur à Jean-Christophe Cambadélis. En français un peu moins bon, on appelle ça… On vous laisse à votre imagination…

L’excuse de l’euro 2016

Car oui, il y est arrivé Valls. Il l’a eu son excuse. La lumière est venue de Suisse : un certain Michel Platini a fait son entrée.

« Je vais à Berlin à l’invitation de Michel Platini qui est le président de l’UEFA. Nous aurons une rencontre -puisque dans un an nous accueillons l’Euro de football […] je rencontrerai les dirigeants de l’UEFA ». Et voilà ! Le président de l’UEFA a invité Valls ce soir à Berlin… pour parler de l’Euro 2016 qui se déroule en France l’année prochaine. Car oui, une réunion concernant un événement qui est planifié depuis 5 ans puisque attribué à la France en mai 2010 ne pouvait avoir lieu que ce soir, en plein congrès socialiste. C’est ce soir que Valls devait faire un aller/retour entre Poitiers et Berlin.

Valls fera l'aller-retour Poitiers/Berlin pour la finale de la ligue des champions.

Valls fera l’aller-retour Poitiers/Berlin pour la finale de la ligue des champions.

Pas de panique ! Il promet à ses « amis » qui restent à Poitiers qu’il sera de retour dimanche matin après avoir fait la réunion de travail si importante avec Michel Platini, cette réunion qui ne peut pas attendre, une réunion qui sera certainement très productive d’ailleurs… Quelques minutes avant le début du match ou peut-être après en guise de troisième mi-temps, entre minuit et 2h du matin, avant que Valls ne reprenne l’avion pour retourner à Poitiers donc.

Financement…

Le financement de ce voyage ? Valls ne répond pas « à ce genre de question » et se déplace « avec les moyens que vous connaissez ». Oui ok ! Il est premier ministre et il fait ce qu’il veut quoi !

Ah oui, il a aussi demandé aux journalistes de « ne pas créer de faux débats » !
Demandé ou exigé ? Parce que depuis sa « demande », l’affaire du voyage à Berlin pour un match de foot est évoquée par les chaines d’information en continu mais pas plus de bruit que ca. On rappelle que Valls a fait ovationner le président de la République lors de son discours mais très peu de discussions sur ce caprice d’enfant qui veut aller au match quel qu’en soit le prix, « prix » avec tous les sens que ce mot peut prendre.

Mais dans le fond il a raison…

Pourquoi devrait-il en effet s’en faire ? N’y a-t-il pas des priorités dans la vie ? Quelle est l’utilité de ce congrès en fait ? Le PS perd les élections les unes après les autres et la ligne ne change pas, Valls n’avait fait que 5% aux primaires à la présidentielle et c’est lui qui donne le ton aujourd’hui, les frondeurs font des discours et écrivent des tribunes, mais n’oseront jamais faire tomber le gouvernement de peur de provoquer une dissolution de l’Assemblée nationale et de perdre leurs sièges de député … Et si demain Valls est le seul recours du PS pour gagner une élection majeure, combien seront-ils à ne pas le suivre ?

Donc oui Valls a parfaitement raison d’aller passer une soirée sympa à Berlin devant un bon match de football plutôt que de faire du cinéma à Poitiers…

Et en plus, transports et frais pris en charge hein! Valls et le Barça, le sens des priorités! Voyez comme il est heureux aux côtés de Michel Platini dans le Stade olympique de Berlin.

Valls et Michel Platini, Stade olympique de Berlin, 06/06/2015.

Valls et Michel Platini, Stade olympique de Berlin, 06/06/2015, finale ligue des champions FC Barcelone / Juventus de Turin.



Retrouvez la prairie sur fb/ThePrairie.fr et @ThePrairieFr



N’hésitez pas à partager l’article avec les boutons ci-dessous

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someoneShare on Google+Share on LinkedIn