Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someoneShare on Google+Share on LinkedIn

Nous sommes en février dernier. La campagne pour les présidentielles bat son plein. Un certain Emmanuel Macron est en meeting à Dijon et il explique sa vision de la majorité présidentielle.

Après avoir expliqué qu’il ne croyait pas qu’un président puisse obtenir une majorité avec un seul parti, il ajoute que «ça n’est pas souhaitable parce que ce serait un hold-up».

=> «Est-ce que quelqu’un peut penser raisonnablement, qu’élu président, il aura une majorité présidentielle uniquement avec son parti ? Moi, je n’y crois pas. Et non seulement ça n’est pas possible, mais ça n’est pas souhaitable parce que ce serait un hold-up», avait-il lancé.

Beaucoup s’inquiétait à l’époque de la difficulté que pourrait avoir En Marche ! à gouverner.

On connait la suite : La République en Marche (LREM) occupe 308 sièges à l’Assemblée nationale sur 577 (et son allié le Modem en a 42).

Sacré «hold-up» !

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someoneShare on Google+Share on LinkedIn