Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someoneShare on Google+Share on LinkedIn

Eric Zemmour était ce matin sur RTL pour une chronique sur les attentats de Paris. On savait qu’il était capable des pires déclarations, mais on ne pensait pas qu’il pouvait aller jusqu’à parler de bombarder la Belgique même si ce n’est que pour critiquer la politique du gouvernement…

Après avoir procédé aux critiques habituelles du gouvernement trop laxiste, Hollande qui « joue au chef de guerre » ou encore Taubira qui ne voudrait pas mettre les terroristes en prison, il revient sur sa critique habituelle de l’Islam « qui n’a pas bougé depuis le Moyen-Age« , avant de basculer sur les frontières « qui ne servent plus à rien » et d’en arriver à cette proposition de « bombarder Molenbeek« . Du Zemmour !

« Au lieu de bombarder Raqa, la France devrait bombarder Molenbeek, Raqa en Syrie, Molenbeek en Belgique d’où sont venus les commandos du vendredi 13. Mais les frontières entre pays européens ne servent plus à rien depuis les accords de Schengen. »

Yves Calvi précisera après la chronique qu’on n’allait « quand même pas bombarder Molenbeek…« 

Ouf !

Pour rappel Eric Zemmour est un habitué de ce genre de déclarations. Il avait été condamné en 2001 pour provocation à la haine raciale suite à sa justification des contrôles au faciès car selon lui « la plupart des trafiquants sont noirs et arabes, c’est comme ça, c’est un fait ».

Il est par ailleurs sous le coup d’une nouvelle condamnation pour ses propos tenus dans un journal italien en 2014. A une question sur la déportation éventuelle des musulmans de France, Eric Zemmour avait répondu « Pourquoi pas ? L’histoire est surprenante« , se lançant dans une comparaison avec l’expulsion d’ « un million de pieds-noirs » d’Afrique du Nord dans les années 60. Le parquet a requis 10 000 euros d’amende pour ces propos. 



Retrouvez la prairie sur fb/ThePrairie.fr et @ThePrairieFr



N’hésitez pas à partager l’article avec les boutons ci-dessous

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someoneShare on Google+Share on LinkedIn