Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someoneShare on Google+Share on LinkedIn

Le lundi 13 avril, Macron a annoncé que les établissements scolaires allaient «progressivement» ouvrir à partir du 11 mai. S’en était alors suivi un tollé au sein de la population qui voyait dans cette décision une volonté de satisfaire le MEDEF. 

Le lendemain, plusieurs ministres faisaient le service après vente. Jean-Michel Blanquer en charge de l’éducation expliquait  que ce retour à l’école ne « serait pas obligatoire le 11 mai », qu’il y aurait «beaucoup d’aménagements», que la possibilité que les enfants portent un masque n’était pas exclue.

Des mesures sanitaires d’accompagnement donc… 

Dans un long statut publié sur facebook, Roland Balcerzak, maire de la ville d’Hettange-Grande en Moselle, dénonce ce discours. Il explique avoir reçu de la part de l’académie un flacon consigné de 500 ml de savon hydroalcoolique, photo à l’appui, «pour plus de 700 élèves et six écoles» et qu’un livreur s’était déplacé pour ça.

«Quand les ministres parlent de mesures d’accompagnement, savons, masques etc etc primes pour les agents !, écrit-il, il faut juste affirmer que ce sont les communes qui paient et non l’état».

Puis il poursuit : «à nous remettre un flacon livré par un chauffeur, je pense que l’on aurait pu éviter, et que l’on se moque de nous ! 1 flacon pour nos écoles, on se moque de qui ? Et pire un flacon consigné!»

Il rassure ensuite ses administrés en affirmant que la ville assumerait et paierait ce qu’il faut : «Nous achetons du savon, nous mettons du gel hydroalcoolique, nous achetons des masques pour toute la population et nous assumons. Nous achetons des blouses, nous payons la désinfection et le nettoyage, mais je me devais de dire la vérité sur cette mascarade de livraison de gel par l’académie qui me paraît outrageante».

Appel de l’académie

Il a été contacté 48 heures plus tard par un inspecteur de l’académie avec lequel il a eu un échange «courtois et constructif», écrit-il aujourd’hui dans un autre statut.

Ce dernier l’a informé que l’achat de 6000 masques et de gel hydroalcoolique «à destination des Pôles ouverts sur divers sites» avait été lancé et que ces achats auraient aussi pour destination le milieu scolaire, «190 000 élèves en élémentaires et maternelles sans oublier les établissements privés», précise Roland Balcerzak tout en ajoutant n’avoir eu «aucune précision sur la gestion sanitaire de la rentrée progressive prévue au 11 mai…»

Le maire a ensuite confirmé que sa ville prendrait en charge plus de 11 000 masques dont 8000 lavables qui seront «remis aux habitants de la commune individuellement avant le 8 mai 2020».

 



Vous êtes maintenant plus de 70 000 à nous suivre sur notre page facebook ThePrairie.fr.
Nous en sommes fier et vous remercions de votre fidélité.
Nous avons lancé une page Tipee pour que vous puissiez nous aider à développer ce média indépendant et donc si vous souhaitez y contribuer, vous pouvez faire un don sur tipeee.com/theprairiefr/


Retrouvez la prairie sur fb/ThePrairie.fr et @ThePrairieFr


N’hésitez pas à partager l’article avec les boutons ci-dessous

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someoneShare on Google+Share on LinkedIn