Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someoneShare on Google+Share on LinkedIn

[Rejoignez-nous sur facebook fb.com/ThePrairie.fr et sur twitter @ThePrairieFr]

Depuis quelques jours cette vidéo fait le buzz : le philosophe et écrivain Michel Onfray accuse Bernard-Henri Levy d’être complice de la mort du petit Aylan, ce garçon de 3 ans dont le corps a été retrouvé sur une plage turque. Notre page facebook ThePrairie.fr, attenante à ce blog, a reçu en messagerie privée plusieurs fois cette séquence mais pas de publication ! Pourquoi ?

BHL « ferait mieux de rester caché »

Nous sommes le 3 septembre. L’émotion dans le monde est à son comble après la publication par la presse internationale de la photo de l’enfant. BHL est invité à réagir sur BFMTV : il parle d’une image qui peut avoir la qualité « d’éveiller les consciences ».

Quelques heures plus tard sur la même chaine d’information, Michel Onfray se voit demander son avis : « Franchement il n’a pas honte, il ferait mieux de rester caché ». Le philosophe rappelle que BHL a participé à détruire un état, la Lybie, et qu’il est « complice » de la mort de cet enfant.  

La séquence est immédiatement reprise par plusieurs blogs. Comment ne pas être en effet d’accord avec ces accusations car il faut reconnaitre à BHL cette qualité : il est très fort quand il s’agit de fédérer contre lui.

Fort au point que même Michel Onfray se retrouve donc propulsé en héros de ceux qui tout au long de l’année essayent de dénoncer les postures antimusulmanes ou islamophobes.

Car oui, si BHL est bien le dernier que l’on a envie d’entendre sur le sujet des naufragés, Michel Onfray est cependant loin d’être le premier. Car il a toute sa place parmi cette galaxie d’intellectuels qui depuis des mois, des années même, participent à alimenter la peur des musulmans au point qu’elle en tétanise la majorité de la classe politique et des médias.

Le PS, qui dirige le pays, a dû attendre la photo d’un enfant mort sur une plage pour se mobiliser en faveur des réfugiés. Pourtant ce n’était pas les images et les informations qui manquaient. Pour rappel, plus de 2000 personnes se sont déjà noyées en tentant de rejoindre ce continent qui se gargarise de libertés et de grandes valeurs devenues malheureusement depuis longtemps des ornements gravés sur les frontons de batiments publics, des ornements ou des fanfreluches.

Oui Michel Onfray a toute sa place parmi les petits entrepreneurs de la haine qui tétanisent aussi les médias au point que la majorité d’entre eux a été jusqu’à refuser de publier la photo du petit Aylan par « pudeur », comme rappelé dans l’article « L’enfant syrien et la pudeur française », quand toute l’Europe s’emparait de ce qui allait devenir un symbole pour réveiller les consciences.

Deux exemples : l’émission de Laurent Ruquier « On n’est pas couché » sur France 2 du samedi 17 janvier dernier et les « Grandes Gueules » sur RMC le jeudi 10 juin 2010 au cas où certains seraient tentés de penser que les évènements de janvier 2015 en France étaient la cause des opinions portées par Onfray chez Ruquier. 

« Où trouvez-vous la paix, la tolérance et l’amour » 

En janvier dernier sur France 2, en 49 minutes, Michel Onfray fera plus de raccourcis sur les musulmans que n’importe quel blog ou site de la fachosphère. Une émission analysée à l’époque par Marianne dans un article intitulé « Islam : pour Onfray, il ne faut pas avoir peur du « réel » ».

On pourra y entendre des paroles telles que « Où trouvez-vous la paix, la tolérance et l’amour », « on peut trouver dans le Coran matière à justifier tout ce qui est égorgement, sévices ou homophobie », tout ça dissimule « un antisémitisme forcené, parce que, du côté du juif et d’Israël, il y a toujours l’argent », « On finit par tomber dans l’islamophilie par antisémitisme de gauche ou d’extrême gauche »

Oui, c’est du Michel Onfray!

« L’Islam est un problème »

Et pour ceux, encore une fois, qui penseraient que les évènements de Charlie Hebdo et de l’Hyper Cacher avaient peut-être conditionné la réflexion du philosophe, il suffit de rappeler cette émission de 2010 sur RMC dans laquelle il déclarait que « L’islam est un problème. Si vous lisez le Coran, si vous lisez la vie du Prophète ou les hadiths, on n’est pas du tout dans une logique républicaine, mais misogyne, phallocrate. »

Ou encore « On n’est pas dans une logique cosmopolite, on est dans l’antisémitisme. On est dans la haine de l’étranger. On n’est pas dans une logique pacifiste, on défend la peine de mort, on défend l’égorgement des infidèles. […] »

Et si ça ne vous suffit pas « L’islam n’est pas une religion de paix, de tolérance et d’amour […]. Les communautés religieuses sont intrinsèquement intolérantes. Elles ne supportent pas que leur dieu et le dieu du voisin n’est pas le bon dieu […]. »

Tout ça c’est bien Michel Onfray, le même qui nous explique aujourd’hui que BHL devrait se cacher.

Michel Onfray ferait lui aussi « mieux de rester caché »

Alors, oui, Michel Onfray devrait lui aussi chercher un endroit où se faire oublier parce que si BHL a participé au désastre lybien, Onfray a lui participé au désastre français, Onfray a participé à forger l’opinion française à l’égard de l’Islam, Onfray a alimenté l’argumentation de ces français qui répondent à un sondage sur l’accueil des réfugiés en France en disant qu’ils en ont trop peur

Michel Onfray c’est l’homme que des collègues de bureau vont convoquer pour dire que « quand même les musulmans ils sont dangereux avec leur Coran et leurs sourates appelant au supplice, et que d’ailleurs c’était sur France 2 qu’un grand philosophe respectable l’a dit, pas Zemmour hein et que franchement, c’est normal de pas vouloir accueillir tous ces réfuigiés qui viennent de cette musulmanie où on pratique l’Islam quoi! »

Michel Onfray, le pompier pyromane voudrait éteindre le feu que l’incendiaire BHL a déclenché oubliant qu’il est lui aussi responsable d’un autre brasier.

Michel Onfray BHL deux pompiers pyromanes.



Retrouvez la prairie sur fb/ThePrairie.fr et @ThePrairieFr



N’hésitez pas à partager l’article avec les boutons ci-dessous

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someoneShare on Google+Share on LinkedIn