Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someoneShare on Google+Share on LinkedIn

« Et vous bandes de journalistes de merde que vous êtes (ou plutôt bande de menteurs et de charlatans…)… vous coupez au montage l’intégralité du discours de cette collègue en laissant juste la phrase de fin je cite : est ce qu’on peut s’applaudir (nous les soignants) comme le font tous les gens a 20h. »

Marine Lehyan est soignante au CHU du Kremlin-Bicêtre. Elle était présente lors de la visite de Macron jeudi 9 avril. Mais quelle n’a pas été sa surprise lorsqu’elle en a découvert la couverture médiatique. Selon elle, les journalistes ont fait passer les soignants « pour des cons » en ne montrant que des applaudissements, créant l’illusion qu’ils sont destinés au Président de la République.

Marine Lehyan - Statut FB0

Marine Lehyan – Statut FB0

« Quand au début de l’échange on a dit au président qu’on allait se jeter du deuxième étage, qu’on lui demande plus de moyens de matériels, de personnels et des revalorisations salariales pour tous…. Étrangement la, on coupe ces passages au montage », insiste-t-elle. 

Ces propos vont dans le sens de ce que rapporte Le Parisien. Ces applaudissements sont initiés par une soignante et ont pour objectif non pas d’applaudir Macron mais ceux qui luttent tous les jours dans les hôpitaux. « Ce n’est surtout pas Macron que nous avons applaudi à son invitation. Cette collègue a pris la parole de manière viscérale pour parler des conditions de travail des soignants et des problèmes que nous rencontrons. Elle a dit au président que ça faisait longtemps qu’on l’interpellait, que nous étions en grève depuis des mois et qu’il n’avait jamais répondu présent. Qu’il était dommage qu’il faille des milliers de morts pour qu’il se préoccupe de la santé », explique au Parisien Isabelle Bernard, infirmière anesthésiste.

Une aide soignante regrette « que personne n’ait eu l’idée de filmer l’intégralité de l’intervention ».

Selon Marine Layan, la sécurité du Président refusait toute vidéo : « On nous a empêché de filmer… ça se voit pas mais y’avais des mecs de la secu a chaque étage derrière nous un peu partout et des qu’on sortait notre téléphone on nous forçait a le ranger…. on était justement en haut parce qu’on ne pouvait pas être en bas… »

Marine Lehyan - Statut FB

Marine Lehyan – Statut FB

La visite à Bicêtre était en fait fermée à la presse. C’est pour cela qu’on ne retrouve aucune autre vidéo. Les médias ont donc du se rabattre sur les images diffusées par l’Elysée qui a pris soin de ne garder que les applaudissements.

L’APP, association de la presse présidentielle, a publié un communiqué dans lequel elle dénonce les équipes de l’Elysée qui ont « empêché ou interrompu des journalistes lors de prises de vue ou de sons lors d’échanges du Chef de l’Etat » et ceci à plusieurs reprises lors des dernières semaines.

« La communication du pouvoir ne peut tenir lieu d’information des citoyens », écrit-elle.

Association Presse Présidentielle

Association Presse Présidentielle

Mais dans ce cas, pourquoi couvrir le déplacement présidentiel et accepter de se faire le relais de vidéos tronquées…

Ce n’est d’ailleurs pas la première fois que la couverture médiatique interroge pour les déplacements de Macron pendant cette crise.

A Marseille, on a très peu vu cette manifestation de soignants.

A Mulhouse, une soignante qui semble à bout, n’a pas non plus fait la Une des grands médias…



Vous êtes maintenant plus de 70 000 à nous suivre sur notre page facebook ThePrairie.fr.
Nous en sommes fier et vous remercions de votre fidélité.
Nous avons lancé une page Tipee pour que vous puissiez nous aider à développer ce média indépendant et donc si vous souhaitez y contribuer, vous pouvez faire un don sur tipeee.com/theprairiefr/


Retrouvez la prairie sur fb/ThePrairie.fr et @ThePrairieFr


N’hésitez pas à partager l’article avec les boutons ci-dessous

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someoneShare on Google+Share on LinkedIn